En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal logo SOERE PRO Logo CIRAD Logo AnaEE Logo IRD Logo Ouagadougou university

valOr PRO : valorisation agricole des Produits Résiduaires Organiques SOERE PRO

Bilan de l’activité biologique du sol 10 années après l’arrêt des épandages

Caractérisation de l’état biologique des sols du site de la Bouzule (Lorraine, France) après 10 années d’épandage de Produits Résiduels Urbains (PRO) (VADEBIO)

De 1996 à 2002, un système expérimental a été mis en place sur le site de La Bouzule (Nancy, France) pour étudier les effets de différents produits résiduaires organiques (PRO) sur la fertilité et les polluants organiques et métalliques dans les sols. L’objectif était de travailler en conditions réelles d’utilisation de ces produits, c’est-à-dire aux doses recommandées en agriculture par le législateur et en conditions réalistes de mise en culture sur ce type de sol (mise en place de rotations, pratiques agricoles classiquement utilisées). Les résultats ont pu démontrer un effet bénéfique des PRO sur la fertilité des sols, tout en maintenant les teneurs en polluants métalliques et organiques dans les sols à des niveaux acceptables.

Un bilan de l’activité biologique du sol, 10 années après l’arrêt des épandages, a été établi dans le cadre du programme VADEBIO (programme ADEME, 2010-2013). Les travaux réalisés ont eu pour objectif de rechercher, en fonction des PRO épandus, des relations directes et indirectes entre les réponses mesurées sur les organismes à différents niveaux d’organisation (individu, population, communauté), l'état (biostructure, contamination) et le fonctionnement du sol (dégradation de la MO, minéralisation de l’N, respiration du sol), ainsi que ses effets sur la croissance des végétaux.

Figure approche Vadebio
  • Caractéristiques agronomiques et éléments traces métalliques

Les résultats mettent en évidence une persistance de l’effet traitement sur certains éléments mesuré dans les sols, notamment le phosphore et le C/N, permettant d’apprécier l’effet fertilisant à long terme des produits d’origine urbaine;  ou encore les teneurs en Cd, Cu et Pb, qui restent supérieures aux témoins mais bien en dessous des limites légalement acceptées. Toutefois ces différences ne se reflètent pas au niveau des paramètres biologiques du sol.

Les communautés bactériennes, microarthropodes et macrofaune ont été suivis. La figure illustre des résultats concernant la structure des communautés lombriciennes et microbiennes.

Figure résultats Vadebio

Figure : Structure des communautés lombriciennes et bactériennes (Cortet et al., 2013)

  • Structure des communautés lombriciennes

Une évolution contrastée entre des biomasses et abondances moyennes est généralement indicatrice d’une profonde modification dans la structure des communautés lombriciennes. Les lombriciens ont été échantillonnés en couplant une méthode d’extraction éthologique et physique (Université de Rennes I, UMR 6553 CNRS EcoBio). En 2011, les communautés lombriciennes n’étaient pas caractérisées par des structures significativement différentes entre les traitements (Figure). Il apparaît toutefois que les abondances relatives et absolues des épigés sont plus faibles pour les parcelles témoins et sous compost d’ordure ménagère. Dix ans après la fin des épandages, la comparaison des modalités expérimentales ne permet pas de conclure à un effet négatif des apports de déchets sur les communautés lombriciennes.

  • Structure de la communauté bactérienne

L'A-RISA (Automated Ribosomial Intergenic Spacer Analysis), méthode de fingerprinting, a été utilisée pour étudier la structure génétique de l'ensemble de la communauté bactérienne dans les échantillons de sol (EMFI, UMR INRA Agroécologie 1347). L’analyse en composantes principales de la structure globale des communautés microbiennes en 2010 montre que seulement 23,38 % de la variance observée sont représentés dans le plan ACP (Figure). Les ellipses correspondant aux différents traitements se chevauchant, il semblerait donc que la structure des communautés microbiennes soit similaire d'un traitement à l'autre. Ceci montre encore une fois la résilience effective du milieu, quel que soit le type d'amendement considéré.