En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal l'institut Agro Agriculture and Agri-Food Canada SCE consulting firm Nantes metropolitan government

ANR SoilServ

Objectifs généraux

SOILSERV a pour objectifs de combiner les approches biophysiques et socio-économiques pour évaluer à différentes échelles spatiales les services écosystémiques des sols agricoles et pour analyser leur importance pour l’économie des exploitations agricoles ou lors des décisions publiques. Le but ici est triple : (i) identifier, à chacune de ces échelles, les approches pertinentes pour une évaluation biophysique des services rendus ; (ii) rendre disponible toutes les informations pédologiques nécessaires pour réaliser ces évaluations ; (iii) intégrer des informations sur les sols et leurs services dans des modèles de gestion agricole et de planification territoriale, afin de considérer le sol parmi les critères de durabilité dans le processus décisionnel.

SOILSERV envisage trois types de bénéficiaires des services écosystémiques : i) les agriculteurs et les propriétaires de terres agricoles qui bénéficient de SES comme entrées dans leurs activités économiques productives, ii) les résidents d’un territoire qui bénéficient d’aménités liées aux services écosystémiques des sols de régulation de la qualité de l’eau et de l’air, ainsi que d’une croissance économique permise par la disponibilité d’espace, d’eau et ressources :  iii) la population humaine dans son ensemble concernant la protection du climat et la biodiversité.

Deux types de gestionnaires de SES sont considérés, à savoir un agriculteur qui gère les sols de son exploitation sur quelques dizaines ou centaines d’hectares et d’autre part les acteurs locaux et les décideurs intéressés collectivement par le développement durable d’un territoire de quelques centaines à milliers de km². Les deux types de gestionnaires de SES doivent intégrer la réglementation et les incitations, définies par de plus grands acteurs du marché et par des instances décisionnelles de niveau plus élevé, au sujet de la demande en produits agricoles et des enjeux globaux comme le climat et la biodiversité. En effet, les enjeux individuels, locaux et globaux pèsent simultanément sur les choix des agriculteurs et les aménageurs pour chaque surface élémentaire de terre.

Les méthodes adoptées pour évaluer les services écosystémiques des sols nécessitent d’être développées, et un certain nombre de questions sont perçues comme importantes : (1) quelles échelles spatiales pertinentes permettent de procéder à des évaluations conjointes de plusieurs services de sol en tenant compte des processus biophysiques associés et des informations existantes ? (2) Comment intégrer dans le temps la dynamique des différents processus qui se déroulent dans les sols pour quantifier un service jugé utile à l’homme ou à l’environnement ? (3) comment faire les transferts d’échelle qui permettent de passer d’évaluations locales, s’appuyant sur des mesures ou des modèles, à des entités spatiales plus vastes et, à l’inverse, comment estimer localement des services identifiés à des échelles plus larges ? (4) quelle est la sensibilité des évaluations de SES effectuées à différentes échelles spatiales et temporelles, à l’impact de la gestion des sols? (5) quelle est la sensibilité des modèles de gestion agricole et des procédures de gestion territoriale à l’inclusion d’informations sur les sols et sur les effets des décisions prises sur leurs services rendus par les sols?

Cinq différents types de services écosystémiques sol seront principalement étudiés, à savoir : (1) la production végétale (2) la régulation de la qualité de l’eau (NO3, P), (3) la régulation du changement climatique (gaz à effet de serre, séquestration du carbone dans les sols), (4) la conservation de  la biodiversité (vers de terre, carabes) et (5) : le maintien de la qualité du sol (érosion, statut organique). Une gamme d’échelles spatiales est explorée : (i) un pixel de 100 m de côté, (ii) une parcelle agricole élémentaire, (iii) une exploitation agricole, (iv) une commune et (v) une portion de paysage ou un bassin versant, (vi) un regroupement de communes (territoire). Ces échelles contiguës ou qui se chevauchent ont été choisies pour leur pertinence vis-à-vis des processus  biophysiques, ou pour s’aligner sur des  niveaux décisionnels, ou encore pour correspondre aux spécifications existantes du projet de cartographie mondiale des sols  GlobalSoilmap (Arrouays et al., 2014).