En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logos Tutelles

SPS - Saclay Plant Sciences

Portrait

3 questions à Dario Monachello
Dario Monachello

Dario Monachello est ingénieur d’études INRA et responsable, depuis le 1er mai, de la plateforme transcriptomique de l’Institut des Sciences des Plantes de Paris-Saclay (IPS2). Après avoir obtenu son doctorat en biochimie en 2003 à l’Institut de Chimie Agricole de l’Université des Etudes de Catane (Italie), il a effectué plusieurs post-docs en France et aux Etats-Unis.  Il est recruté en 2015 par l’INRA.

 

1) Quel est votre parcours professionnel?

J’ai fait toutes mes études universitaires en Italie, où j’ai obtenu mon doctorat en biochimie. Je suis arrivé en France en 2003 dans le cadre de mon premier post-doc à l’Institut des Sciences du Végétal (ISV, CNRS de Gif-sur-Yvette) pour travailler sur deux familles de canaux anioniques chez Arabidopsis. J’ai ensuite rejoint, pendant quatre ans, l’équipe de Claire Lurin à l’Unité de Recherche en Génomique Végétale (URGV, Evry) dans le cadre d’un projet européen sur  l’étude systématique des interactions protéine-protéine dans les plantes. Cette expérience a été mon premier contact avec la génomique et m’a permis d’effectuer un séjour d’un an dans le laboratoire de Marc Vidal à Boston (Center for Cancer Systems Biology). J’ai ainsi participé à la création du premier réseau d’interactions protéine-protéine chez Arabidopsis en utilisant la technique du double hybride chez la levure. De retour en France, j’ai d’abord rejoint l’équipe de François Michel au CGM (Gif-sur-Yvette) pour m’intéresser à l’épissage des introns auto-catalytiques de groupe II chez les bactéries et les algues, puis travaillé au sein du laboratoire GPI (Genopole, Evry) pour m’occuper de la caractérisation des étapes de culture d'Agrobacterium et d'infiltration de Nicotiana benthamiana permettant la production de vaccins et d’anticorps par les plantes. J’ai été reçu à un concours IE INRA fin 2014 et j’ai intégré la Plateforme transcriptomique de l’IPS2 au début du mois de février 2015.

 

2) Qu’est-ce qui vous a motivé pour intégrer la plateforme transcriptomique de l’IPS2 ?    

Rejoindre la plateforme transcriptomique était pour moi très motivant mais constituait aussi un véritable défi professionnel ! En effet, c’est une plateforme importante à la fois pour l’IPS2, le LabEx SPS et l’INRA : elle est labellisée IBISA, Plateforme Stratégique Nationale INRA et certifiée ISO9001. Créée en 2003, sous la responsabilité de Sandrine Balzergue depuis 2010, elle compte au total plus de 120 publications et, par exemple,  plus de 40 différents laboratoires partenaires en 2014. Cette plateforme est entièrement équipée pour mener des projets de transcriptomique à large échelle en proposant deux  technologies différentes : le RNA-seq et les Microarrays, ce qui me permet d’utiliser mon expérience en génomique tout en acquérant de nouvelles compétences. De plus, la plateforme est intégrée à deux équipes de recherche de l’institut (équipes « Organellar Gene Expression » dirigée par Claire Lurin et « Genomic Networks » dirigée par Marie-Laure Martin-Magniette) ; travailler en interaction directe avec des équipes de scientifiques était très motivant pour moi vu mon expérience de recherche. Enfin, de façon un peu liée, je trouve qu’un des atouts majeurs de la plateforme réside dans les échanges  (écoute, planification, conseils) qui ont lieu en amont du démarrage de tous les projets avec les potentiels « utilisateurs » de la plateforme … « utilisateurs » que l’on considère d’ailleurs au sein de la plateforme plutôt comme des « collaborateurs ». Ces interactions  me permettent de pouvoir contribuer à de nombreux sujets scientifiques très différents les uns des autres.    

 

3) Quels sont les défis que vous avez rencontrés dans l’apprentissage de la gestion d’une plateforme ?

Je vous avoue qu’être responsable d’une plateforme est un métier à part entière et est tout nouveau pour moi. J’ai dû apprendre une toute nouvelle façon de considérer et gérer mon travail. Il faut dire que j’ai eu la chance de travailler pendant 5 mois en binôme avec Sandrine Balzergue. Grâce à ses compétences et à sa disponibilité, elle a été, sans aucun doute, une formatrice exceptionnelle. Par ailleurs, l’équipe de la plateforme est motivée et autonome ce qui m’aide beaucoup au quotidien dans la responsabilité de la plateforme. Le défi majeur est maintenant pour moi de continuer à maintenir une très haute qualité des résultats fournis et, pourquoi pas, d’apporter à la plateforme un « plus » qui pourrait venir de ma propre formation personnelle.