En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logos Tutelles

SPS - Saclay Plant Sciences

Portrait

3 questions à Cécile Raynaud
Cécile Raynaud

Cécile Raynaud est chercheuse à l’Institut de Sciences des Plantes Paris-Saclay (IPS2) à Orsay. En 2014, elle obtient la médaille de bronze du CNRS. Ce prix récompense le premier travail de cette chercheuse, qui fait d’elle une spécialiste de talent dans son domaine. Après avoir obtenu son doctorat en 2005 à l’Institut de Biologie des Plantes (IBP) à Orsay, elle est recrutée en 2007 par le CNRS.




1) Pourquoi s'intéresser à la biologie des plantes?

Les plantes sont des organismes modèles fascinants à la fois pour ce qu'elles partagent avec d'autres eucaryotes et pour ce qui les distingue. En effet, bien des processus cellulaires fondamentaux sont conservés chez tous les eucaryotes, et les plantes sont d'excellents modèles pour les étudier, notamment parce que bien des mutations létales pour des modèles animaux sont viables chez les plantes. Elles offrent en outre d'immenses ressources génétiques qui sont un outil puissant pour la recherche en biologie. Par ailleurs, elles présentent la particularité de conserver des cellules souches qui en se divisant permettent la formation de nouveaux organes tout au long de leur vie. Il est donc particulièrement intéressant d'étudier chez les plantes les mécanismes qui leur permettent de transmettre fidèlement l'information génétique au fil de toutes ces divisions cellulaires. Cette question est d’autant plus pertinente que les plantes sont constamment exposées aux fluctuations de leur milieu sans pouvoir s'y soustraire, ce qui est source de stress qui peuvent avoir un impact sur la division des cellules, voire endommager leur ADN.

2) Pouvez-vous expliquer en quelques lignes votre sujet de recherche?

Je m'intéresse à la régulation de la division cellulaire et aux mécanismes qui régulent l'entrée des cellules en division, ou au contraire la transition de la division à la différentiation voire à la mort cellulaire programmée. Dans ce contexte, je me suis particulièrement intéressée au rôle de signaux chloroplastiques dans le contrôle de ces transitions. Au sein de l'équipe, nous étudions également les mécanismes qui assurent la transmission fidèle de l'information génétique et épigénétique pour élucider d'une part comment est maintenue la stabilité du génome dans les cellules en prolifération, et d'autre part comment est mise en place puis transmise l'organisation chromatinienne qui permet la différentiation cellulaire au cours du développement.

3) Que vous apporte le labex SPS?

Le LabEx SPS a permis de renforcer les échanges entre les différentes unités de recherche impliquées. Ainsi notre équipe a obtenu un financement conjoint avec l'équipe de Mathilde Grelon et Christine Mézard de l'IJPB. Il offre également une animation scientifique stimulante avec l'invitation régulière de scientifiques renommés.