En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal AgroParisTech Office National des Forêts Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation Logo_UMR_Silva

RENFOR : renouvellement des peuplements forestiers

REPLANT-CLIC

Reprise des plantations en climat changeant

Contexte                                                                                 

En France, les étés 2018, 2019 et 2020 ont été particulièrement meurtriers pour nos forêts. L’augmentation de l’intensité et de la fréquence des épisodes de sécheresses conduisent à des dépérissements massifs des essences fragilisant la prospérité de la forêt et de la filière forêt-bois. En sortie de crises, les plantations forestières sont donc essentielles au renouvellement forestier. La réussite de cette phase est conditionnée par la survie des jeunes plants qui, au-delà du stress subit lors de la plantation, font face à différentes perturbations (abiotiques, biotiques ou anthropiques).

Les plantations sont effectuées par différentes entreprises forestières qui fournissent généralement un service de garantie. L’entreprise assure un remplacement des plants morts dans le cas où plus de 20% des plants seraient morts après la première saison de végétation. La mortalité non couverte par la garantie restant à la charge du propriétaire. Cependant, la garantie de reprise peut être levée dans le cas où la mort des plants est indépendante de la qualité de prestation de l’entreprise, par exemple lors d’épisodes de sécheresse extrême. Néanmoins, faute de caractérisation claire et homogène des aléas de sécheresse, cette clause est rarement appliquée.

Ainsi, face aux difficultés de la filière de reboisement à amortir les coûts liés à la surmortalité, des discussions ont été initiées en vue de faire évoluer les clauses régissant les garanties de reprise des plantations en cas d’épisode de sécheresse.

Dans ce contexte, le projet REPLANT – CLIC, soutenu par France Bois Forêt, a pour but de définir de manière concertée les conditions climatiques permettant de lever la responsabilité du reboiseur envers le propriétaire lors d’événements de sécheresse extrême.

Pour atteindre cet objectif, le projet se décline en trois étapes :

  1. Définir des indicateurs météorologiques caractérisant les épisodes de sécheresse qui impactent la survie des plantations au cours de la première saison de végétation ;
  2. Evaluer la répartition des risques économiques entre le reboiseur et le propriétaire selon l’indicateur choisi ;
  3. Présenter et utiliser les résultats produits lors de concertations entre les acteurs de la filière de reboisement pour définir des solutions en vue de l’adoption de nouvelles pratiques de garanties de reprise

Partenaires

Logo_ONF
Logo DSF
logo GCF
Logo INRAE

Financeurs

Logo FBF
Logo MAA 2

Communications

Le numéro 650 de Forêts de France (janvier-février 2022) relaye en deux pages les enjeux et objectifs du projet.

Livrable

Rapport final du projet :
  • Tallieu C., Collet C., Renaud J.-P., Pitaud J. (2022). Conception d'indices météorologiques pour prendre en compte le risque de sécheresse estivale dans les garanties de reprise des plantations. 71 pages.
Résumé :

Les sécheresses sévères qu’a connue la France ces dernières années ont occasionné des difficultés importantes de reprise des plantations forestières (Boutte 2021). Ces épisodes ont conduit la filière du reboisement à questionner les conditions contractuelles de garantie de reprise. Les pratiques en vigueur jusqu’alors pouvaient prévoir des conditions d’exclusion de la garantie pour des raisons météorologiques, notamment la sécheresse. Toutefois, celles-ci reposaient sur des définitions variables de la sécheresse et parfois jugées inadaptées.

Afin d’améliorer la reconnaissance de l’absence de responsabilité des entreprises de reboisement vis-à-vis des surmortalités induites par les sécheresses extrêmes, nous avons cherché à développer une nouvelle définition de ces événements susceptible d’être mieux partagée à l’échelle de la filière.

Nous avons testé 92 variables météorologiques candidates calculées par Météo-France à la résolution spatiale de 8 x 8 km. L’évaluation de leur pertinence a reposé sur l’analyse de leur capacité à prédire des taux de mortalité élevés à l’issue de la première saison de végétation des plantations. La modélisation des ces liens statistiques a été réalisée en mobilisant les données du suivi annuel national des plantations du Département de la santé des forêts couvrant la période de 2007 à 2021, sur une sélection de 16 essences forestières, étant les principales utilisées en reboisement en France. Ces analyses ont été complétées par l’utilisation de données régionales de reprise de plantations fournies par des gestionnaires forestiers. L’apport de ce second jeu de données nous a permis d’évaluer la robustesse des résultats obtenus à l’échelle nationale.

Ces analyses ont montré que la mortalité abiotique des plants est dépendante de l’essence considérée, certaines étant plus vulnérables que d’autres aux aléas de sécheresse. Elles nous ont aussi permis d’identifier deux variables météorologiques particulièrement prometteuses du fait de leurs liens importants avec les mortalités de plants : l’indice standardisé de sécheresse des précipitations (en anglais, standardised precipitation index, SPI) et l’indice standardisé de sécheresse des sols (en anglais standardised soil wetness index, SSWI) tous deux concernant les trois mois d’été (juin, juillet et août). L’utilisation de ces deux indices, seuls ou combinés, nous apparaît être un choix pertinent en vue d’une définition générique de la sécheresse dans le cadre des garanties de reprise de plantations.

La définition contractuelle de la sécheresse nécessitant de choisir une règle d’utilisation des indices accompagnée d’un seuil de déclenchement de l’exclusion de garantie, nous avons réalisé une analyse de sensibilité afin d’appréhender, pour plusieurs combinaisons des SPI et SSWI d’été, l’effet de la valeur du seuil de déclenchement. Ces résultats nous permettent de fournir aux parties prenantes des éléments factuels sur les effets auxquels on peut s’attendre sur les fréquences d’exclusion de garantie au regard de scénarios rétrospectifs appliqués à la période couverte par les données (2007-2021). Cela devrait éclairer une négociation préalable à l’adoption de nouvelles pratiques dont nous discutons quelques implications opérationnelles.