En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Inra Productions Animales

Populations animales et systèmes agraires. L’exemple des bovins laitiers

INRA Prod. Anim., 7 (2), 97-113.

B. VISSAC

INRA Département Systèmes agraires et Développement,147 rue de l’Université, 75338 Paris Cedex 07

Résumé 

Cette étude vise à appréhender la crise des rapports entre la Société et son territoire dans le domaine de l’élevage à travers sa double traduction : excédents quantitatifs et déficits qualitatifs des productions d’une part, perceptions sociales d’atteintes à l’environnement d’autre part. L’élevage bovin laitier est considéré comme un bon support de réflexion car il est un témoin privilégié du modernisme en élevage. La notion de système agraire apparaît appropriée à la prise en compte de cette complexité. Celle de population animale, considérée dans sa double identité, biologique et culturelle, est utilisée comme un marqueur du système agraire. Dans la première partie, on étudie, au cours des deux derniers siècles, l’évolution des populations bovines traites, sur le territoire national, avec celle des systèmes agraires supports. On s’appuie, dans ce cadre, sur une périodisation correspondant aux trois entités utilisées successivement pour définir les populations : populations locales, organisations raciales, souches issues des schémas collectifs de sélection. On dégage ensuite, dans une deuxième partie, les traits principaux de cette évolution : élargissement territorial et structuration des organisations sociales avec la spécialisation ; stratification régionale des populations plus évoluées sur les plus anciennes à un rythme fonction des possibilités de transformation des systèmes agraires ; diffusion des nouveaux types de population autour de pôles émergeant des marges des anciennes structures spatiales. On constate que cette dynamique à long terme de délocalisation des populations bovines laitières s’accompagne de résistances locales des anciennes populations, résistances qui sont avivées par la crise. Cette contradiction dans l’évolution actuelle de l’élevage bovin laitier conduit à élargir la réflexion sur un métadéveloppement dans le sens des idées développées par Morin. On en discute, sur quelques exemples, les aspects bioécologiques, psychiques et socio-culturels et leurs relations. On suggère leur intégration dans un processus de Recherche-Action associant les partenaires des filières de production à ceux qui ont en charge la gestion du territoire rural et où les populations animales peuvent représenter des indicateurs d’une culture collective. Ces ouvertures visent à approfondir le champs d’application des approches pluridisciplinaires locales fondées sur les postulats de globalité et de complexité des systèmes agraires à base d’élevage. Elles peuvent fournir des éléments de réflexion pour un renouveau de la loi sur l’élevage de 1964 dans lequel la population animale garderait une place prééminente.

Documents à télécharger