En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Oniris Centre International de Santé du Cheval d'Oniris RESPE Fédération Nationale du Cheval Sciences Equines

Pirogotick

La piroplasmose équine

Bcaballi_Tequi_Wise2013

La piroplasmose équine est une maladie parasitaire transmise par les tiques lors de leur repas sanguin sur votre équidé. Elle est causée par deux piroplasmes différents, Theileria equi et Babesia caballi qui se développent principalement dans les hématies du cheval. Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le site du RESPE, et nous mettons à votre disposition des informations très complètes sur cette maladie, ses vecteurs, ses symptômes et son traitement dans plusieurs thèses vétérinaires et de pharmacie.

Ci-contre : observation au microscope au grossissement x100 de globules rouges contenant des mérozoïtes de Babesia caballi (A) et de Theileria equi (B) d’après Wise et al. (2013). Review  of  Equine Piroplasmosis. Journal of Veterinary Internal Medicine, 27, 6, 1334-1346.

En France métropolitaine ?

La piroplasmose équine est endémique en France métropolitaine, c'est à dire qu'elle y est présente de façon permanente. Pourtant, les données sur cette maladie et ses vecteurs sont éparses, anciennes et/ou géographiquement localisées : moins de 5 publications scientifiques internationales en 20 ans.

Des données sérologiques existent, elles mettent en évidence des anticorps présents dans le sang, donc la trace d'une infection, qui peut être récente, chronique ou même persister alors que le cheval a éliminé le parasite de son organisme. Ces données indiquent que la piroplasmose est plus présente dans le Sud de la France que dans le Nord, et que globalement les infections par Theileria equi sont beaucoup plus nombreuses que celles par Babesia caballi.

Le RESPE “Piro-like”

Répartition géographique des cas Piro-Like déclarés au RESPE entre le 05/11/2013 et le 31/07/2017 (Durand-Delacre 2017)

Depuis 2013, le RESPE assure activement la surveillance des équidés présentant un Syndrome Piro-Like. Ce syndrome se caractérise par une forte augmentation de température accompagnée d’un ou plusieurs symptômes qui évoquent les piroplasmoses. La détection moléculaire par PCR indique dans 30,9% de ces cas la présence de Theileria equi et dans 17,1%, celle de Babesia caballi (Durand-Delacre, 2017). Malheureusement, ces analyses moléculaires ne distinguent pas la population des porteurs sains de piroplasmose dont le syndrome Piro-like serait lié à une autre cause, de celle des chevaux en cours de piroplasmose aigüe. Une autre étude (Fritz, 2010), également sur des chevaux présentant ce type de syndrome, rapporte des données très différentes : une prévalence de 80% de T. equi et 1% de B. caballi.

Ci-dessus : répartition géographique des cas Piro-Like déclarés au RESPE entre le 05/11/2013 et le 31/07/2017 (Durand-Delacre 2017).

Et les vecteurs ?

Là encore, il n'y a que très peu de données à l'échelle de la France sur les tiques présentes sur les chevaux, sur leurs périodes d'activité et sur leurs compétences vectorielles (capacité à acquérir, multiplier et transmettre un agent infectieux). Plusieurs genres et espèces de vecteurs (21) sont susceptibles de transmettre Theileria equi et Babesia caballi à travers le monde. En France, les tiques Dermacentor reticulatus et Dermacentor marginatus semblent être les vecteurs principaux, mais des espèces vectrices telles que Rhipicephalus sanguineus et Hyalomma marginatum sont présentes dans le sud de la France. Les différences de prévalence nord/sud et Theileria/Babesia ont probablement pour origine la distribution géographique des vecteurs compétents pour chacun des deux piroplasmes. Avec le réchauffement climatique, on peut s'attendre à une remontée de certains de ces vecteurs vers le nord de la France, et donc une augmentation des cas de piroplasmose et du nombre de porteurs.

Dermacentor reticulatus
Dermacentor marginatus
Rhipicephalus sanguineus
Hyalomma marginatum