En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal AgroParisTech Université Paris-Saclay

réseau IDEAS

Les démarches de conception, sources de renouvellement des connaissances scientifiques dans le champ de l’agroécologie

L’innovation est devenue une priorité dans l’orientation stratégique de nombreux instituts de recherche agronomique, mais celle-ci reste implicitement présentée comme une conséquence de la production de connaissances scientifiques, comme ce qui découle de la valorisation de connaissances existantes. Une étude de 9 projets de recherche, mobilisant des démarches de conception et aboutissant à une innovation, nous amène à montrer que des connaissances scientifiques, souvent originales, sont bien produites tout au long de la conception

Pour de nombreux instituts de recherche agronomique, l’« innovation » est devenue un enjeu clé de l’orientation stratégique, notamment pour faire face aux défis posés à l’agriculture par les nouvelles attentes sociétales et les performances multiples visées (agronomiques, économiques, sociales, environnementales). Pourtant, l'accent reste mis sur la production de connaissances en amont, ce qui est conforme à la vision classique de l'« innovation » : un résultat qui découle linéairement de la production et du transfert de connaissances. Nous proposons, bien au contraire, de voir l’innovation dans son processus et d’interroger la manière dont elle transforme la production de connaissances scientifiques. Ainsi, même si les itérations entre la production de connaissances et la définition des problèmes de conception sont mentionnées dans la littérature, peu d'attention a été accordée aux conditions et aux spécificités de la production de connaissances scientifiques sur le fonctionnement des agroécosystèmes pendant et par les processus de conception.

Nous avons réalisé une étude de cas comparative de 9 projets qui incluent des processus de conception et qui ont produit une ou plusieurs « innovations » dans le champ de l’agroécologie (ex. itinéraires techniques bas intrants, règles d’association de variétés pour des peuplements pluri-variétaux), et menés par des chercheurs agricoles (agronomes, généticiens, physiologistes des plantes, écologues). Les études de cas varient en termes de durée (de 3 à 15 ans) et d'échelle spatiale (de la parcelle au paysage). L’analyse combinait des entretiens semi-directifs avec les chercheurs porteurs de chaque démarche de conception, avec une analyse documentaire (articles, thèses, publications techniques, projets ou rapports de recherche).

Nos résultats montrent que la production de connaissances scientifiques originales et génériques sur le fonctionnement des agroécosystèmes est, dans tous les cas étudiés, également un produit du processus de conception. Temporellement, ces productions de connaissances ont lieu à différents moments du processus de conception. L’originalité des connaissances produites est liée en partie à la prise en compte d’une action visée (et non pas seulement de la production d’une connaissance sur le fonctionnement du système étudié), et en partie à l’évolution des représentations qu’ont les chercheurs au cours du processus de conception, que ce soient des représentations des processus d’intérêt dans l’agroécosystème (ex. elle incluent des objets auparavant ignorés ou négligés), ou bien des actions que l’on peut avoir dessus. Ces nouvelles représentations, comme nous le montrons, se construisent progressivement au cours d’itérations entre les formulations successives de ce qu’est l’objet souhaitable et celles des besoins de connaissances. Enfin, nos résultats soulignent le rôle des confrontations aux situations réelles d’action dans l’évolution de ces représentations. Ces confrontations prennent souvent la forme de diagnostics de la variabilité des situations (ex. diagnostic des usages, diagnostic agronomique).

Ces résultats permettent de discuter de la spécificité des connaissances scientifiques produites au cours et par des démarches de conception engagées par des chercheurs avec différents acteurs de la profession agricole. En particulier, nous montrons qu’à côté de connaissances situées, valables et utilisables principalement dans les contextes du processus d’innovation, des connaissances plus génériques sont produites, voire ouvrent de nouveaux champs de connaissances. Par ailleurs, nos résultats permettent de discuter les approches des processus de problématisation au cours de la conception. Souvent interprétée comme une répétition de boucles entre l’identification du problème, la génération de solutions, et enfin l’implémentation des solutions, nous montrons que l’implémentation est elle-même motrice de la production de nouvelles connaissances, et n’entraîne pas seulement l’affinement d’un prototype.

Voir aussi

Webinaire IDEAS du 5 nov. 2020

Quentin Toffolini, Marie-Hélène Jeuffroy, Jean-Marc Meynard, Julie Borg, Jérôme Enjalbert, Arnaud Gauffreteau, Isabelle Goldringer, Amélie Lefèvre, Chantal Loyce, Philippe Martin, Chloé Salembier, Véronique Souchère, Muriel Valantin-Morison, Gaëlle van Frank, Lorène Prost, 2020. Design as a source of renewal in the production of scientific knowledge in crop science, Agricultural Systems, Volume 185, 102939, ISSN 0308-521X, https://doi.org/10.1016/j.agsy.2020.102939.