En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo GIS Coop

GIS Coop - Expérimentation de sylvicultures

Cellule technique

  • Une cellule en appui aux groupes du GIS Coop
  • Composée de 2 personnels INRAE et hébergée à Nancy au sein de l’UMR Silva
  • Pour garantir l’organisation, l’archivage et l’accès aux données du GIS Coop

Un engagement ancien pour le partage des données

Dès la création du GIS Coop, la mise en commune des données a été considérée comme une condition nécessaire à la réussite du groupement. Parmi les différentes solutions possibles, il a été choisi de réaliser un stockage commun des données dans une base de données relationnelle, celle-ci pouvant être interrogée par les membres du GIS. Ce choix marque clairement l’engagement réciproque des différents partenaires. Pour que cette base de données puisse être effectivement opérationnelle, le GIS a créé la cellule technique dès 1994 avec comme principale mission l’administration et la gestion des données.

Depuis 2006, la cellule technique est composée de 2 agents INRAE affectés à temps partiel à cette mission et basée au sein de l’UMR Université de Lorraine/INRAe/AgroParisTeh Silva

Des missions variées pour la qualité et la valorisation des données

Les missions principales de la cellule technique concernent :

♦ les données : contrôle de la cohérence des données et alimentation de la base de données,

♦ la base de données : conception et évolution du modèle de données afin d’assurer le stockage de toutes les données récoltées, gestion des droits d’accès à la base de données,

♦ l’utilisation de la base de données en facilitant l’accès aux données pour les membres des groupes (procédures d’interrogation, compte-rendu standard des dispositifs, formation...).

Progressivement les missions de la cellule technique se sont diversifiées. Ainsi la cellule technique a également pour missions :

♦ de fournir un appui technique aux groupes pour la mise en place des protocoles de mesures et d’expérimentations,

♦ d’assurer la formation des membres des groupes quand cela est nécessaire (notation de la qualité...),

♦ de participer aux actions de communication (publication, site web…),

♦ de réaliser ou de coordonner des études particulières.

Enfin, elle bénéficie de l’appui d’un agent AgroParisTech pour la création et la mise à jour du site Web du GIS Coop.

La base de données

Sur le plan technique la base de données est implémentée sous un système de gestion de bases de données moderne PostgreSQL : il présente une très grande puissance et une très grande facilité dans le traitement de données, permet une structuration des données garantissant une cohérence des données et assure une confidentialité des données. La constitution de réseaux cohérents grâce à la définition d’un cahier des charges qui homogénéise et standardise les protocoles à faciliter la conception d’une base de données unique pour tous les réseaux.

La base de données est organisée de manière à archiver les métadonnées sur les sites (nom, localisation, propriétaire) et les placettes (surface, traitements…), les mesures sur les arbres (numéro, emplacement et mesures dendrométriques successives), et l’historique de chaque placette (enregistrement de toutes les interventions sylvicoles réalisées).

Le modèle de données a été modifié En 2014 pour pouvoir archiver les données floristiques et pédologiques. Ce modèle de données a été conçu dans le cadre d’un projet, le projet INSENSE, dont un des objectifs est la construction d'une base de données pédologiques nationale : la structure de la base, la nomenclature des noms de tables et des noms de champs, la codification des variables qualitatives ont été définies de façon à s’harmoniser au maximum avec les bases de données inclus dans le projet (Renecofor, Donesol, BioSoil, EcoPlant) pour assurer l’interopérabilité des bases de données et faciliter ainsi leur utilisation commune. 

Avant tout chargement dans la base de données, des procédures automatiques vérifient la qualité des données. Deux types de contrôles sont réalisés : pour une série de données, des contrôles sur chaque colonne (par exemple : type de variable, gamme de valeurs, …) et entre colonnes (par exemple : pas de mesures de hauteur de première branche verte sur un arbre mort) ; pour plusieurs séries de mesures d’une même placette, des contrôles sur les mesures successives (par exemple : évolution de la circonférence à 1m30).

Le chargement des données dans la base est en cours. 58 sites, 289 placettes et 94 902​ arbres ont été enregistrés. Au total, il y a plus de 450 000 enregistrements de mesures individuelles : en moyenne chaque arbre a donc été mesuré 4 fois. On compte également, 2102 inventaires floristiques totalisant 692 espèces identifiées, 1721 sondages tarière et 71 profils pédologiques.