En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal ANR

DietPlus - Diet+

Fait Marquant 2021

La réaction des consommateurs face l’enrichissement de la viande avec des anti-oxydants

Contexte et enjeux :

Le cancer colorectal est le troisième type de cancer le plus courant et le quatrième cause fréquente de décès par cancer dans le monde. Selon le World Cancer Research Fund (WCRF), il existe des preuves épidémiologiques solides que la consommation de viandes transformées augmente le risque de cancer colorectal. Sur la base de ces études épidémiologiques, l’OMS a classé en 2015 la consommation de viande transformées comme cancérigène pour l’Homme (Groupe 1). Des études expérimentales ont permis :

  1. de proposer le rôle central du fer héminique et des nitrites pour expliquer l’effet des viandes transformées sur le risque, et
  2. d’identifier que les antioxydants limitent ce risque, ouvrant ainsi la voie à une reformulation des viandes transformées permettant un enrichissement en antioxydant.

Si l’efficacité biologique de cette reformulation a été établie dans plusieurs études, l’attitude des consommateurs face à cet enrichissement est encore inconnue. Cependant, elle peut être étudiée à l’aide de protocoles expérimentaux permettant de tester leurs réactions avant la mise sur le marché de tels produits

Résultats :

Une expérimentation économique a été menée en 2020 sur la plateforme Chemosens de Dijon, pour évaluer les attitudes des consommateurs par rapport à deux jambons fictifs, associés à différents risques de cancer colorectal. Les auteurs se sont concentrés spécifiquement sur la comparaison d'un jambon conventionnel et d'un nouveau jambon hypothétique enrichi en antioxydants, ce dernier présentant un risque réduit de provoquer un cancer colorectal. Les participants à l'étude ont reçu une description des deux jambons avant de procéder à des séries successives d'évaluations des consentements à payer (CAP). Les résultats montrent que le CAP moyen est plus élevé pour le jambon enrichi en antioxydants que pour le jambon conventionnel. Les CAP ont également été impactés par la révélation d’informations supplémentaires sur la réduction du risque de cancer colorectal associé au jambon enrichi en antioxydants.

Sur la base des CAP des participants, ils ont estimé ex ante les impacts économiques liés à la possible introduction du jambon enrichi en antioxydants sur le marché, et les auteurs suggérent qu’il serait socialement optimal de promouvoir ce nouveau produit. La concurrence provenant des étiquetages et des labels déjà existants pourrait considérablement limiter le potentiel de vente de ce jambon enrichi en antioxydants. Cela suggère des approches alternatives comme l’enrichissement obligatoire en antioxydants de tous les jambons vendus. Ces résultats concernent également tous les pays à forte consommation de viande transformée.

Perspectives :

La méthode économique utilisée permet de nourrir le débat sur les options de politiques publiques, en considérant précisément les réactions des consommateurs face à de nouveaux aliments. Comme certains de ces aliments n’existent pas encore sur le marché, les méthodes expérimentales permettent d’anticiper les réactions des consommateurs et leurs consentements à payer pour des produits virtuels, ou en cours de développement. Ces méthodes peuvent être facilement répliquées par des personnes de l’INRAE travaillant sur de nouveaux produits ou de nouveaux procédés alimentaires.

 

Bibliographie :

Marette S., Guéraud F., Pierre F. H. (2021). Regulation and Consumer Interest in an Antioxidant-Enriched Ham Associated with Reduced Colorectal Cancer Risks. in : Nutrients, vol. 13, n° 5.