En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu logo Cultiver proteger autrement mariane_inrae_ppr_cpa_80

Cultiver Protéger Autrement

Prospective Agriculture européenne sans pesticides

Horizon 2050

La Prospective 2050 est une étude prospective visant à élaborer des scénarios d'une agriculture européenne sans pesticides chimiques

Qu'est-ce que c'est ?

La Prospective 2050 est une approche visant à anticiper les changements à venir afin de définir des trajectoires de transition intégrant les interrelations entre les systèmes de cultures, les filières, les écosystèmes et la consommation alimentaire, et les incertitudes majeures (comme l’impact du changement climatique et l’évolution des marchés internationaux). Elle est mobilisée pour construire des scénarii d’agriculture sans pesticides chimiques pour l’Union Européenne en 2050, en répondant à deux questions :

  • Quelles pourraient être les différentes formes d’agriculture sans pesticides chimiques en 2050, avec quelles conséquences sur la production, l’usage des terres, le commerce et la biodiversité ?
  • Quelles pourraient être les différentes trajectoires vers ces formes d’agriculture sans pesticides ?

La finalité de cette prospective est de contribuer aux orientations de recherche du PPR Cultiver et Protéger Autrement. 

Par qui ?

La Prospective 2050 s’inscrit dans le cadre de l’animation du programme. Elle est portée par la Direction de l’Expertise scientifique collective, de la Prospective et des Études d’INRAE (DEPE) et est également liée à l’Alliance Européenne Towards Chemical Pesticide-free Agriculture. En termes organisationnels, la prospective s’appuie sur deux entités qui, prises conjointement, constituent le forum de prospective : un groupe d’experts et une équipe projet. L’équipe projet rassemble des compétences et une expérience en prospective, modélisation mais aussi dans les domaines de l'agronomie et de l'économie. Elle se compose de :

Olivier Mora (INRAE DEPE)

De formation initiale en Agronomie et Sociologie, Olivier est un spécialiste de la prospective. Il est ingénieur de recherche à la DEPE d’INRAE, localisée à Paris. Il a coordonné des études prospectives au niveau régional, national et mondial, traitant de différents sujets comme les espaces ruraux, la biomasse agricole, la forêt des Landes face au changement climatique, la sécurité alimentaire mondiale et le changement d’usage des terres (Agrimonde-Terra, 2012-2017, avec C. Le Mouël et M. de Lattre-Gasquet). Il est co-animateur du groupe de prospective de l’Alliance pour la recherche sur l’Environnement (AllEnvi) et membre de plusieurs réseaux de prospective tels que Foresight4Food, Forward Thinking Platform, ou Prosper. Il a organisé plusieurs écoles-chercheurs sur différents aspects de la prospective, comme la méthode des scénarios, le lien entre approche qualitative et simulations quantitatives, les relations entre prospective et interdisciplinarité. Olivier est le coordinateur de l’équipe projet et il a en charge la coordination globale de cette prospective.

Chantal Le Mouël (INRAE SMART-LERECO et DEPE)

Chantal est économiste. Elle est directrice de recherche à INRAE et partage son temps entre l’unité SMART-LERECO à Rennes et la DEPE à Paris. Elle a travaillé au Commissariat Général du Plan (1995-97) et a été administrateur à l’OCDE, au sein de la Direction de l’Agriculture (2000-2001). Chantal a d’abord focalisé ses recherches sur le commerce international agricole et les négociations à l’OMC, puis elle s’est intéressée aux décisions de production des agriculteurs en lien avec les réformes de la PAC. Plus récemment, elle a centré ses travaux sur les questions de sécurité alimentaire mondiale et de changement d’usage des terres. Chantal a coordonné la prospective Agrimonde-Terra, financée par INRAE et le Cirad (avec M. de Lattre-Gasquet et O. Mora, 2012-2017), au cours de laquelle elle a contribué au développement de l’outil GlobAgri. Dans cette équipe projet, Chantal est en charge de la partie quantitative de la prospective : développement de l’outil GlobAgri et simulation des scénarios.

Jean-Louis Drouet (INRAE ECOSYS et DEPE)

De formation initiale en Agronomie et Bioclimatologie, Jean-Louis est directeur de recherche à INRAE. Il partage son temps entre l’unité ECOSYS à Grignon et la DEPE à Paris. Jean-Louis a d’abord travaillé en télédétection pour la mise en place d’alertes précoces, dans le cas de la forêt des Landes, puis pour la région du Sahel. Puis, pendant dix ans, il s’est consacré à l’analyse du fonctionnement des plantes et des cultures annuelles en lien avec leur environnement biophysique. Durant les quinze dernières années, ses travaux ont porté sur les flux d’azote dans les paysages et les territoires et la modélisation de leurs impacts environnementaux, notamment dans le cadre de plusieurs projets nationaux et européens (dont la coordination du projet ANR Escapade de 2013 à 2017). Depuis 2018, Jean-Louis est co-président du comité scientifique et technique pour la gestion des nutriments et des émissions vers l’environnement, mis en place par les Ministères en charge de l’Agriculture et de l’Environnement. Jean-Louis a rejoint la DEPE en 2020 et cette prospective est sa première expérience. Dans cette équipe projet, Jean-Louis est en charge des aspects agronomiques de la prospective.

Jeanne-Alix Berne (INRAE DEPE)

Jeanne-Alix est ingénieure agronome. Elle a été recrutée à INRAE sur ce projet de prospective pour deux ans. Elle travaille à la DEPE à Paris. Dans cette équipe projet, Jeanne-Alix est en charge du travail préparatoire, dont revue de littérature, qui sert de base à l’analyse rétrospective et à l’élaboration d’hypothèses d’évolution alternative pour certaines composantes du système de la prospective. Jeanne-Alix est également responsable des relations entre l’équipe projet et le comité d’experts de la prospective.

Victor Kieffer (INRAE SMART-LERECO)

Victor est ingénieur agronome. Il a été recruté à INRAE sur ce projet de prospective pour deux ans. Il travaille à l’unité SMART-LERECO à Rennes. Avant de rejoindre INRAE, Victor était chargé de mission pour l’agriculture biologique à la Chambre Régionale d’Agriculture du Grand Est. Il avait également travaillé comme délégué régional au syndicat des Jeunes Agriculteurs de Bretagne et à FranceAgriMer où il a acquis une expérience sur la statistique et les données agricoles. Dans cette équipe projet Victor contribue à la partie quantitative de la prospective. Il est chargé de développer et de mettre en œuvre de nouveaux modules dans le modèle GlobAgri (spatialisation des changements d’usage des terres ; indicateurs d’impacts sur la biodiversité) et de simuler les scénarios.

Pour qui ?

Par l’élaboration de visions communes, la Prospective 2050 permet de créer un espace de discussion, de dialogue interdisciplinaire et transdisciplinaire entre les chercheurs et avec les acteurs partie-prenantes

Comment ? 

Elle mobilise une approche systémique qui relie l’émergence de systèmes agricoles sans pesticides au devenir des systèmes alimentaires, des territoires, de la biodiversité, des politiques publiques et aux conséquences du changement climatique.

Les différentes étapes de l’étude envisagées sont les suivantes :

  • Définition du système correspondant à la prospective « une agriculture sans pesticides » et de l’horizon de l’étude
  • Analyse rétrospective de l’évolution des différentes dimensions du système (ex. changement climatique, biodiversité et relations à l’environnement, systèmes de culture, changement des structures agricoles, chaines de valeur et styles de consommations …), et des jeux d’acteurs
  • Elaboration de scénarios à 2050 présentant différents systèmes d’agriculture sans pesticides aux niveaux européen et mondial
  • Modélisation et simulation des scénarios (impacts terres, biodiversité, santé)
  • Identification des trajectoires de transition vers des scénarios sans pesticide en Europe.
  • Mise en débat des scénarios et des trajectoires de transition au sein l’ARP et appui à la constitution d’ensembles cohérents d’orientation de recherche pour chacun des scénarios.
  • Rédaction des livrables et communication publique des résultats de la prospective

Voir aussi

Pour plus de détails sur cette prospective : cliquer ici

Pour voir la série webinaires des 31 août, 10 septembre, 24 septembre et 12 octobre 2020 : cliquer ici

Série webinaires : Prospective 2050

[WEBINAIRE] Série de webinaires : Prospective 2050

Série webinaires des 31 août, 10 septembre, 24 septembre et 12 octobre 2020
Lire la suite