En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu logo Cultiver proteger autrement mariane_inrae_ppr_cpa_80

Cultiver Protéger Autrement

3 questions à Florence Jacquet, directrice scientifique du PPR Cultiver Protéger Autrement

Florence Jacquet Directrice de recherche Inrae et directrice scientifique du PPR CPA
© INRAE
Le Programme Prioritaire de Recherche « Cultiver Protéger Autrement » est lancé avec l’ambition de trouver de nouvelles stratégies pour une alternative aux pesticides. Avec ce programme, la recherche est mobilisée très fortement et avec une vision globale. Tous les fronts de sciences vont être explorés pour acquérir de nouvelles connaissances qui permettront de renforcer les efforts de toute la société pour se passer de pesticides.

Florence Jacquet, pourquoi lancer ce nouveau programme de recherche ?

L’usage des pesticides est devenu une préoccupation sociétale majeure : présence de résidus, pollution de l’eau, de l’air… Les dommages des pesticides pour la santé et l’environnement génèrent des coûts : dépollution de l’eau, perte de biodiversité, prise en charge médicale des différentes pathologies liées aux pesticides… C’est pourquoi les politiques visant à contenir l'utilisation des pesticides prennent de l’ampleur depuis les années 1990-2000.
Nous, les chercheurs, avons donc la responsabilité de proposer aux agriculteurs des solutions de substitution et en particulier de nouvelles pratiques culturales qui mobilisent de façon intensive les connaissances agronomiques et limitent le recours à la « chimie ».

Les scientifiques pensent-ils qu’on peut se passer de pesticides ?

Les pesticides ont permis une augmentation de la production, une diminution des coûts de production, une diminution des risques, et une baisse de prix des produits agricoles et alimentaires. Les consommateurs consacrent une part de plus en plus faible de leur revenu à leur alimentation.
Mais à présent, le contexte change et notre ambition est de trouver de nouvelles stratégies pour une alternative aux pesticides, en explorant et en combinant tous les leviers possibles.
Tout d’abord, il faut mettre tout en œuvre pour réduire la pression des bioagresseurs. Nous devons tout d’abord améliorer les dispositifs d’épidémiologie et trouver de nouvelles solutions de prophylaxie.
Nous devons également rendre l’agroécologie plus abordable et plus concrète afin de lutter contre les ravageurs autrement.
Sans oublier que nous nous attaquons à une question qui implique toute la société. Il y a besoin de mettre en place des actions à tous les niveaux pour permettre la transition vers un système plus durable pour tous : des politiques publiques incitatives et une coordination des acteurs, du champ à l’assiette.

Quelle est l’originalité de ce Programme ?

Pour avancer, nous avons fixé un cap ambitieux à la recherche : 0 pesticides. Il faudra explorer des pistes innovantes, investir dans le long terme, aller vers des fronts de science en rupture. Nous avons besoin d’améliorer nos stratégies de recherche en construisant des projets multidisciplinaires pour aborder toutes les facettes du problème, y compris les aspects sociaux et économiques. Nous ne sommes pas seuls : nous travaillons en lien étroit avec nos collègues européens ayant les mêmes objectifs.

> Contact : Florence Jacquet, Directrice de recherche INRAE et directrice scientifique du PPR CPA : ppr-cpa@inrae.fr