En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Comité d’Histoire INRAE

Centres de Recherche en Histoire des Sciences

 Le Centre Alexandre Koyré - Centre de Recherche en Histoire des Sciences et des Techniques (EHESS-CNRS-MNHN)

Le Centre Alexandre Koyré peut s’enorgueillir, du haut de ses 50 ans d’existence, d’une riche tradition de recherche en histoire des sciences et des techniques. Il réunit actuellement une centaine de chercheurs, enseignants-chercheurs, post-doctorants et doctorants, qui travaillent en majorité sur les périodes moderne et contemporaine, voire très contemporaine. Leurs activités peuvent être regroupées sous l’épithète « Étude et histoire des cultures savantes », culture englobant les pratiques tant locales que de partage, de communication et de mise en circulation. Elles se déclinent selon les thèmes suivants : sciences dans l’espace public ; circulation comme lieu de production des savoirs (en tenant compte des différentes échelles de circulation : urbaine, nationale, régionale, européenne et mondiale) ; corpus et archives en histoire des sciences ; environnement, climat et développement durable ; acteurs, institutions et gouvernance, et s’inscrivent, tout en dépassant les limites disciplinaires, en histoire des mathématiques, de la physique, de la chimie, de la médecine, de la biologie, de l’histoire naturelle et des sciences de l’homme.

Le Centre Alexandre Koyré est partenaire de deux laboratoires d’excellence, le LabEx "Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des croyances" (HASTEC) et le LabEx "Sciences, Innovations et Techniques en Société" (SITES)

Le centre organise une formation à la recherche par la recherche, du master au doctorat, dans le cadre de l’École des hautes études en sciences sociales, son établissement de tutelle principal. De nombreux séminaires et colloques, nationaux et internationaux, sont organisés sous son égide. Il possède enfin une riche bibliothèque spécialisée en histoire et sociologie des sciences et des techniques.

Il est également doté d’un Centre de Ressources Numériques (CRN), le Centre National pour la numérisation de Sources Visuelles (CN2SV)

> Pour en savoir plus

 ___________________________________________________________________________________________________________________________

Le Centre de Recherche en Histoire des Sciences et des Techniques (CRHST)

Universcience, Cité des Sciences et de l'Industrie, la Vilette Paris

Dès sa création en 1986, au sein de la Cité des sciences et de l’industrie et avec le soutien du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), le Centre de recherche en histoire des sciences et des techniques (CRHST) qui a pris lui-même la suite d’une petite structure qui fonctionnait déjà au sein de la Mission pour le musée de la Villette, a eu pour vocation de constituer un lieu de réflexion et d’échanges d’envergure internationale pour l’histoire des sciences et des techniques modernes et contemporaines. Cette vocation initiale a été soulignée en particulier par le choix des différents directeurs qui se sont succédés à la tête du centre, qui tous ont été recrutés au sein de la communauté scientifique internationale. Le premier directeur du centre a été Robert Fox, Professeur d’histoire des sciences à l’université d’Oxford. Celui-ci a été remplacé par Brigitte Schroeder-Gudehus, alors Professeur à l’université de Montréal, à laquelle ont succédé Dominique Pestre, chercheur français dont la carrière a été caractérisée par un dialogue étroit avec les centres les plus renommés de la recherche internationale, puis John Krige, chercheur à l’Institut universitaire européen de Florence, recruté ensuite comme directeur de recherche au CNRS, enfin Pietro Corsi, alors Professeur à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et aujourd’hui Professeur à l’université d’Oxford (UK). De 2005 à 2009, le CRHST est placé sous la responsabilité de Thérèse Charmasson, conservateur en chef du patrimoine (archives), détachée à la Cité des sciences et de l’industrie. Depuis 2006, la vocation de cette équipe est lma recherche, l'archivistique, et l'informatisation des sources en Histoire des sciences et des techniques, au sein de la Cité des Sciences et de l'Industrie et plus particulièrement dansle cadre de sa nouvelle Bibliothèque des Sciences et de l'Industrie (BSI) et avec le soutien  de très grand équipement ADONIS du CNRS. Le CRHST est aujourd'hui intégré au Centre A. Koyré, UMR de l'EHESS et du CNRS. Il est installé dans la cHalle aux cuirs du parc de la Vilette à Paris.

> Pour en savoir plus

 ___________________________________________________________________________________________________________________________

Le Laboratoire d'Études Rurales - Sociétés et Espaces Ruraux de l'Europe Contemporaine (XIXème-XXIème siècles) (LER)

L'Institut d'études rurales-SEREC est reconnu par le ministère et rassemble des enseignants-chercheurs de l'Université Lyon 2 et de l'Institut supérieur d'agriculture Rhône-Alpes (ISARA). Historiens, géographes, sociologues, anthropologues, économistes et agronomes travaillent ainsi sur le rural contemporain, embrassé du XIXe au XXIe siècle, dans une logique pluridisciplinaire. L'équipe est en appui d'une mention de master Étude rurales comportant une spécialité recherche et deux spécialités professionnelles : Développement rural et Patrimoine rural et valorisations culturelles.
Les séminaires de recherche organisés contribuent à la formation de plus de 30 doctorants.
Les thèses préparées par les doctorants et les travaux individuels des enseignants-chercheurs s'inscrivent dans les thématiques de recherche collective. Les compétences rassemblées permettent de répondre avec succès aux appels d'offre de recherche locaux, nationaux et internationaux : de multiples contrats sont ainsi honorés, renforçant la production scientifique de l'équipe et permettant la diversification de l'offre de formation.
Au total, l'équipe se définit par trois choix : la longue durée ouverte à l'étude des évolutions actuelles, tant celles concernant le monde rural que celles à dimension davantage sectorielle concernant l'agriculture ; une pluri-disciplinarité fondée sur la confrontation et la coopération des spécialistes de chaque discipline, et non sur les emprunts individuels aux concepts et aux méthodes des disciplines voisines ; le chantier de l'étude du social, avec l'élaboration de méthodes affinées - généalogies d'exploitations, études longitudinales, constitution de bases de données connectables, ouverture de la dimension comparative.

  • Méthode et grands instruments de recherche
  • Terroirs, produits, identités
  • Recompositions sociales et spatiales
  • Politiques agricoles
  • Micro-analyse comparative et prosopographie

> Pour en savoir plus