En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Comité Interne en Agriculture Biologique

CIAB - Comité interne en agriculture biologique

BIOPRESERVGRAIN Protection des grains de céréales au cours du stockage : utilisation de substances naturelles actives formulées dans des matrices biosourcées

Agriculture biologique - BIOPRESERVGRAIN AgriBio4
© Inra / Christophe Maître
Contre les insectes et moisissures, des substances autorisées en AB telles que des huiles essentielles présentent une efficacité limitée, car leur action est trop fugace. L’objectif de ce projet est de concevoir des formulations, à base de matériaux bio-sourcés issus des sous-produits des céréales, assurant une diffusion lente et prolongée des substances actives.

En agriculture biologique (AB), les bonnes pratiques de stockage des lots de blé à l’abri des bio-agresseurs de l’après récolte (insectes et moisissures de stockage) sont basées sur la démarche de protection antiparasitaire intégrée (PAI), centrée sur la prévention des risques et les modèles de prévision des durées de stockage sans risque d’infestation. Cette approche préventive n’est pas toujours suffisante pour enrayer une infestation par les insectes granivores en cours de stockage, ce qui se traduit par des pertes de qualité et un impact économique significatif au moment de la mise en marché. Dans le contexte de la PAI appliquée aux stocks de céréales de l’AB et depuis l’interdiction d’emploi du synergiste de l’activité insecticide des pyréthrines naturelles, il n’existe plus de substance active insecticide autorisée en protection des céréales qui soit efficace contre les principaux insectes granivores.  

Face à cette problématique, ce projet propose une voie innovante et alternative en rupture avec les pratiques actuelles de lutte contre les insectes granivores et les moisissures des stocks de céréales de l’AB mettant en jeu des formulations liquides de pyréthrines appliquées directement sur les grains (les pyréthrines naturelles sans synergiste sont inefficaces). La nouvelle stratégie de lutte corrective consiste à proposer l’incorporation de biomolécules naturelles en formulation solide au moment du remplissage des cellules de stockage. Ces substances bioactives - dont l’activité insecticide et fongicide intrinsèque sur les prédateurs des grains stockés a déjà été déterminée par plusieurs partenaires du projet - seront intégrées dans des générateurs élaborés en matériaux bio-sourcés, structurés sous forme de granulés. Cette formulation en matrice-réservoir sera mise au point pour assurer la protection de la charge en bioactifs avant utilisation et pour se comporter comme un générateur à diffusion contrôlée après activation au moment de l’incorporation dans le grain. L’étude comportera plusieurs étapes allant de la mise au point de la fabrication de ce produit innovant jusqu’à la caractérisation de l’activité insecticide  et fongicide des bioactifs diffusés dans le grain. Ces bioactifs seront issus d’huiles essentielles (HE) autorisées en tant que substances actives phytosanitaires pour la protection des productions végétales de l’AB (huile de girofle, d’écorce d’orange douce, de pin, de citronnelle). La première étape consistera en une modélisation de la relation entre composition/propriétés des matrices et capacité de charge/vitesse de diffusion dans le grain après activation.  La composition du mélange de substances bioactives autorisées sera définie de façon à obtenir un effet synergique limitant les risques de résistance chez les espèces cibles. La validation de l’efficacité insecticide sur ces espèces sera déterminée par des bio-essais en conditions d’infestation artificielle de lots de blé conservés en mini-cellules de stockage. La constitution et la morphologie des granulés seront optimisées pour permettre leur bonne répartition dans les cellules de stockage et faciliter leur séparation ultérieure des grains par un traitement physique. La qualité finale des grains et des fractions de mouture sera évaluée.

Ce nouveau bio-pesticide végétal constitué d’huiles essentielles et de co-formulants compatibles avec les contraintes de l’agriculture biologique pourra être aussi proposé pour la préservation du blé issu de l’agriculture conventionnelle.

Ce projet est porté par Pascale Chalier (Inra Montpellier), UMR IATE (Inra/SupAgro/Cirad/Université de Montpellier). chalier @ univ-montp2.fr

Financé dans le cadre du programme AgriBio4, il est prévu pour une durée de 3 ans (septembre 2015 - août 2018).