En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal

Comité Interne en Agriculture Biologique

CIAB - Comité interne en agriculture biologique

Document - Les cultures associées Céréale/Légumineuse en agriculture "bas intrants" dans le Sud de la France

PerfCom
L'ambition de PerfCom était de comprendre le fonctionnement et concevoir des agro-écosystèmes fondés sur des peuplements complexes, associant plusieurs espèces (blé dur et légumineuse) ou variétés de blé dur dans une même parcelle agricole, en vue de mieux exploiter les processus écologiques et ressources du sol, notamment azote et phosphore, en vue de réduire l'utilisation des intrants fertilisants. PerfCom est un projet financé dans le cadre du Programme ANR-Systerra qui a regroupé 8 partenaires de novembre 2008 à octobre 2012.

Préambule

Au cours des dernières décennies, l’utilisation d’intrants a permis d’augmenter significativement la productivité des agro-écosystèmes, mais dans le cas de l’azote (N) et du phosphore (P), cette augmentation s’est accompagnée d’une diminution significative de l’efficience de N et P. Cela est en partie lié à des pertes de N et P conduisant à des impacts négatifs sur l’environnement, tels que l’eutrophisation des eaux de surface, la pollution des nappes phréatiques ou l’émission de gaz à effet de serre. En vue de maintenir une productivité élevée des agro-écosystèmes, de la stabiliser tout en minimisant ces impacts négatifs sur l’environnement, il est nécessaire de développer des innovations pour cheminer désormais vers une «intensification écologique» des agro-écosystèmes, pour une meilleure efficience d’utilisation des ressources en N et P du sol. Dans nos travaux de recherche, nous avons postulé que la faible efficience de N et P dans les agro-écosystèmes des pays développés tient à la faible diversité fonctionnelle des couverts végétaux utilisés en grande culture. En effet, dans un peuplement mono-spécifique mono-variétal, tels que sont la plupart des champs cultivés, toutes les plantes d’une même parcelle sont en compétition pour les mêmes ressources, utilisant les mêmes pools de N et P du sol, tout en laissant de côté d’autres pools. Dans un peuplement complexe associant plusieurs variétés d’une même espèce, voire plusieurs espèces, il faut s’attendre, si celles-ci sont suffisamment différentes d’un point de vue fonctionnel, à ce que des interactions positives (facilitation, complémentarité) prennent le pas sur les interactions négatives (compétition) entre plantes. Il peut ainsi en résulter un meilleur partage des ressources du sol, comme nous l’avons étudié récemment dans le cas de cultures associées céréale-légumineuse.

Pourquoi ce document ?

Cette plaquette a pour objet de rassembler le fruit des recherches réalisées sur cette problématique, au travers de la collaboration de plusieurs équipes de recherches de l’INRA de Montpellier et Toulouse, de l’IRD de Montpellier, de l’ESA d’Angers, ainsi qu’Arvalis, l’Institut du Végétal et le Biocivam de l’Aude. Une partie de ces recherches a été conduite dans un cadre participatif avec des agriculteurs de deux régions du sud de la France, en Camargue et Pays Cathare – Lauragais principalement.
La plupart des recherches qui sont ici présentées, ont été réalisées entre 2009 et 2012 dans le cadre du projet PerfCom financé par le Programme Systerra de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Elles se sont attachées à estimer les performances agronomiques de peuplements complexes, associant plusieurs espèces (blé dur et légumineuse) ou variétés de blé dur dans une même parcelle agricole, en vue de mieux exploiter les processus écologiques et ressources du sol, notamment N et P, en vue de réduire l’utilisation des intrants fertilisants. Leur objectif était également de comprendre ces processus écologiques sous-jacents.
Les cultures associées peuvent présenter d’autres avantages relativement aux peuplements mono-spécifiques, par exemple en ce qui concerne la résistance aux bio-agresseurs, ou la limitation de la concurrence des adventices. Bien que ces points n’aient pas fait l’objet de recherches dédiées dans le cadre du projet PerfCom, ils seront également présentés succinctement. Outre ces divers avantages, les cultures associées posent cependant un certain nombre de problèmes qui constituent autant de freins à l’adoption de cette innovation en grandes cultures, en conventionnel comme en agriculture biologique. Ces freins et leurs racines sont également discutés dans cette plaquette, qui rassemble les points de vue de divers agriculteurs des zones d’étude, ainsi que ceux d’acteurs importants de la filière avale (coopératives de collecte, industriels pastiers/semouliers).

Voir aussi

Documents à télécharger