En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo tutelles

LabEx BASC

Dans quelle mesure une meilleure connaissance des interactions Biosphère-Atmosphère peut-elle aider à mieux gérer l’occupation des sols ?

1- Interactions Biosphère-Atmosphère
Parmi les résultats du projet phare 1 (2013-2016), un plaidoyer pour le développement d'une action climatique régionale.

Porteurs: Nathalie DE NOBLET (LSCE) et Pierre CELLIER (ECOSYS)

Partenaires:

La question principale qui sous-tend les recherches conduites dans le cadre de ce projet phare est : « dans quelle mesure une meilleure connaissance des interactions biosphère-atmosphère peut-elle aider à mieux gérer l’occupation des sols ? Etre capable de quantifier ces interactions peut-il nous permettre de réfléchir à la meilleure gestion des milieux urbains, péri-urbains et ruraux ? ».

Ce projet part du double constat que (i) le changement climatique a des répercussions à l’échelle des territoires, qui peuvent être différentes selon leurs caractéristiques naturelles, l’occupation des sols et l’usage qui en est fait par l’homme, (ii) les changements d’usages que l’Homme fait des sols, indépendamment (ou en fonction) du changement climatique, influent sur le climat à l’échelle de la région concernée. Ces deux effets passent notamment par les échanges énergétiques et de polluants atmosphériques et gaz à effet de serre dans les systèmes agricoles, forestiers et urbains de ces territoires.

Extrait présentation résultats projet phare 1 journées 2017

Le projet-phare 1 a donné lieu à des échanges approfondis et des projets interdisciplinaires associant sciences du climat et de l’atmosphère (LSCE), de l’environnement (ECOSYS), sciences sociales et économiques (SADAPT, CEARC), avec également une association avec des partenaires locaux (Terre&Cité) ou du secteur économique (Kinomé). On peut aussi souligner des échanges avec les projets-phares 4 et 5.

Au travers des projets de recherche suscités et soutenus par le projet-phare 1, nous nous sommes attelés à développer des outils d’évaluation des impacts à l’échelle des territoires, à analyser les rétroactions entre les usages des sols et le climat régional et à analyser les rôles des acteurs et des politiques publiques dans les domaines de l’usage des sols et de leur gestion avec, en toile de fond, le climat et la qualité de l’air régional.

Les travaux conduits dans le cadre d’un contrat postdoctoral ont eu pour objet d’établir dans quelle mesure l’influence des sols et de leurs usages sur le climat régional pourrait se voir intégrée dans l’action aménagiste des territoires. Pour cela ont été conduits (i) une analyse textuelle des documents de planification territoriale adoptés sur la région Île-de-France (SCoT) et (ii) une exploration des modalités selon lesquelles les acteurs de l’aménagement pourraient intégrer les connaissances sur les interactions surface-atmosphère à une échelle régionale. Ces analyses à destination, entre autre, des aménageurs pourront s’appuyer la rédaction d’un article de revue bibliographique en cours de finalisation pour le journal Biogeosciences : « Influences of landscape structure and land uses on local to regional climate and air quality: A review of surface-atmosphere interactions and feedbacks ».

Un deuxième contrat post-doctoral a cherché à quantifier les impacts des changements d’occupation des sols sur le climat régional en France, dans le contexte du changement climatique futur, à l’aide du modèle climatique régional WRF-ORCHIDEE. Les changements d’usages des sols comme le changement climatique, imposés au modèle régional, sont issus des scénarios du dernier exercice du GIEC.

Un contrat doctoral s’est lui intéressé au fonctionnement et à la distribution des zones semi-arides chaudes à l’échelle mondiale le monde en lien avec Kinomé pour mieux fonder les stratégies et dégager des recommandations pour la reforestation des zones tropicales semi-arides.

Enfin, avec l’aide d’un CDD ingénieur et en lien avec Terre&Cité, nous avons travaillé à expliciter l’évolution du climat et de ses impacts sur l’agriculture sur le plateau de Saclay, notamment pour travailler avec les agriculteurs du plateau.

Extrait CCL PF1

==> Retrouvez la présentation powerpoint des résultats du projet (Journées scientifiques 2017 du LabEx)

Publications (non exhaustif)

> Massad, R.S., Lathière, J., Strada, S., Perrin, M., Personne, E., Stéfanon, M., Stella, P., Szopa, S., de Noblet-Ducoudré, N., 2019. Reviews and syntheses: influences of landscape structure and land uses on local to regional climate and air quality. Biogeosciences 16, 2369–2408. https://doi.org/10.5194/bg-16-2369-2019

> Caubel, J., Cortazar-atauri, I. G. De, Vivant, A. C., Launay, M., & Noblet-ducoudré, N. De., 2017. Assessing future meteorological stresses for grain maize in France. Agricultural Systems. http://doi.org/10.1016/j.agsy.2017.02.010.

> PERRIN, M.; De NOBLET-DUCOUDRÉ, N.; STRADA, S. & TORRE, A., 2017. Note de recherche. PLAIDOYER pour le développement d’une action climatique régionale : aménagement de l’espace, usage des sols et conditions atmosphériques. Norois - Environnement, Aménagement, Société.

"Suite à une prise de conscience quant à la problématique du réchauffement global et à la reconnaissance d’une responsabilité anthropique dans le phénomène, la question climatique s’est progressivement inscrite au cœur des préoccupations aménagistes. Une attention toute particulière a notamment été portée aux dispositions spatiales et urbaines susceptibles de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la démarche se voulant alors une contribution à l’effort mondial en matière d’atténuation du changement climatique. En outre, dans un souci d’adaptation, les aménageurs montrent peu à peu un regain d’intérêt pour des principes de climatologie urbaine et de bioclimatologie dans des agglomérations qui pourraient bien voir leurs conditions atmosphériques se réchauffer. Il en va du confort et de la santé de nombreuses populations. À travers cette note, nous soutenons la possibilité d’étendre le champ de l’action climatique en développant une capacité à influencer les conditions atmosphériques à une échelle qualifiable de régionale ou d’intermédiaire. Différentes recherches en climatologie régionale ont en effet pu mettre en exergue l’influence significative que peuvent avoir les changements d’usage et de gestions des sols sur la météorologie et la qualité de l’air d’une région en raison des échanges – énergétiques, hydriques et chimiques – qui s’opèrent entre la surface et l’atmosphère. Nous exposons, sur la base de cas d’étude sélectionnés dans la littérature, quelles pourraient être les modalités d’une telle action climatique régionale, puis pointons quelques-uns des défis à relever pour que celle-ci puisse voir le jour."

© Pierre Donnaint UNESCO photobank

Thèse

Reforester les tropiques semi-arides? : Enjeux, contraintes et opportunités climatiques dans la perspective du changement global - Amélie RAJAUD  (financement Initiative doctorale IDEX Paris-Saclay), soutenue en septembre 2016

.

.

Communications lors d'évènements scientifiques

> Colloques internationaux: American Gophysical Union AGU, European Geosciences Union EGU...

Vulgarisation

> Des panneaux d'EXPOSITION sur "Changement climatique et agriculture en Ile-de-France: historique, analyse et simulation d'impacts sur les principales espèces végétales cultivées" ont été réalisés et présentés à diverses occasions dans la région Ile de France.

Les profils qui avaient été définis pour faire avancer les travaux

Recrutements du projet phare 1
Lire la suite