En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo tutelles

LabEx BASC

Impacts (écologiques et socio-économiques) de la politique bois-énergie en Provence-Alpes-Côte d'Azur

PACA Bois energie
Découvrez les résultats de notre projet de recherche !

Financé par le LabEx BASC dans le cadre de l'Appel à projet "Partenariats" 2017, le projet de recherche PACA bois énergie s'est déroulé sur 2 ans (2017-2019). Porteur du projet : Juan FERNANDE (chercheur CNRS du laboratoire Ecologie Systématique Evolution) Partenaires BASCRoxane Sansilvestri (ESE), Mateo Cordier, Thibault Lescuyer (CEARC). Partenaires non académiques : Centre national de la propriété forestière (CRPF) PACA, Association Forêts Méditerranéennes. Intitulé complet du projet: Impacts écologiques et socio-économiques de la politique bois-énergie en Provence-Alpes-Côte d'Azur: marché bois, stockage de carbone et biodiversité forestière

Contexte et objectif

Suite à l’appel à projet européen concernant le développement des énergies renouvelables de 2011, une centrale à biomasse a été développée dans la ville de Gardanne, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). Dotée d’une puissance de 450 MW (à titre comparatif, en France la plupart des éoliennes ont une puissance de 1 à 3MW/unité), cette centrale utilise plus de 855 000 tonnes de bois par an pour produire de l’électricité, ce qui en fait l’une des plus grandes centrales à biomasse d’Europe. Compte tenu des conditions socio-économiques et écologiques locales fragiles, le développement d’une filière bois-énergie à échelle industrielle en région PACA soulève de nombreuses questions concernant l’impact de l’intensification de l’exploitation forestière sur la biodiversité, le bilan carbone, la filière bois existante, et le paysage.

Centrale de Gardanne © AFP PHOTO/ Gérard Julien pour France3Info

Centrale de Gardanne © AFP PHOTO/ Gérard Julien pour France3Info

Présentée comme une panacée par les autorités nationales et régionales, c’est-à-dire que le bois-énergie pourrait répondre, à la fois, à la stratégie d’atténuation climatique (enjeu international), aux besoins énergétiques (enjeu régional) et au développement d’un secteur économique (enjeu local), de nombreux acteurs se sont engagés économiquement dans cette nouvelle filière.

Le projet PACA Bois Energie s’intéresse aux changements dans les dynamiques locales engendrées par le développement de la centrale de Gardanne et tente d’évaluer la capacité des acteurs locaux à faire face aux perturbations à la fois sociétales et environnementales. L’approche scientifique clairement interdisciplinaire, associe des approches de sociologie, écologie et économie. Les méthodologies utilisées sont des entretiens personnels, des ateliers de travail en groupe avec des acteurs locaux, des visites et observations sur le terrain ainsi qu’un travail de modélisation en écologie, à partir de l’inventaire forestier national. 

Paysage côtier de Provence Alpe Côte d’Azur ©Roxane Sansilvestri

Paysage de Provence Alpe Côte d’Azur ©Roxane Sansilvestri

Principaux résultats 

Notre analyse démontre que la politique de développement de bois-énergie en région PACA, n’a pas tenu compte des caractéristiques uniques de ce socio-écosystème spécifique que sont les forêts méditerranéennes : 

1. Le développement de la centrale de Gardanne est issue d’une politique publique européenne structurée et développée, avant tout, pour répondre à des objectifs Européens et nationaux. Ainsi de nombreuses parties prenantes de la région PACA se sont senties lésées, voir trahies par les politiques nationales. Le développement de l’activité bois-énergie qui aurait pu représenter une opportunité économique a causé de nombreux conflits et augmenté la compétition entre les acteurs. La politique a favorisé de gros acteurs industriels (coopérative, ONF Energie, centrales énergétiques) au détriment des petits acteurs économiques locaux (chaufferies locales, scieurs, exploitants indépendants, bûcherons). 

Photo Roxane dit tableau PACA bois énergie

Atelier de travail ©Roxane Sansilvestri

2. Ces dynamiques socio-économiques ne sont pas sans conséquence sur les écosystèmes forestiers. En effet, l’augmentation de la compétition entre les acteurs, notamment économiques, a impacté sévèrement le paysage forestier. La pression d’exploitation a augmenté sur les espèces à haut pouvoir calorifique (rentable pour le bois-énergie) et facile d’accès (diminution des coûts d’exploitation). On observe lors de simulations un paysage divisé entre parcelles surexploitées et parcelles intactes. Ce type d’exploitation pourrait impacter fortement la biodiversité locale des arbres, qui est la plus grande en France. Notamment, le Pinus halepensis, et le Pinus nigra, abondantes aujourd’hui, pourraient devenir rares, au moins les individus de taille importante.  

photo de troncs ds paysage Roxane S. PACA bois énergie

.

Publications 

En préparation

.

Conférence 

Présentation des résultats préliminaires à l’Assemblée Générale du « Syndicat des Exploitants Forestiers et Scieurs Alpes Méditerranée » (SEFSAM), suivie d’échanges, juin 2019.

.

Paysage de Provence Alpe Côte d’Azur

©Roxane Sansilvestri