En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

ASIRPA Analyse de l'impact sociétal de la recherche

ASIRPA: impact sociétal de la recherche

Le contrôle du varron par l'ivermectine : éradication de l’hypodermose bovine

Photo Chantal Boulard Inrae. Abcès sur le dos d'une vache, causés par les larves de varron migrant dans le tissu sous-cutané dorsal.
L’hypodermose bovine ou varron est une maladie provoquée par des mouches dont les larves parasitent spécifiquement les bovins. Elles limitent la croissance, la production laitière et nuisent gravement au bien-être des animaux. Les résultats des études de l’INRA et de ses partenaires ont fortement contribué à la mise en place du programme de contrôle de l’hypodermose en France, totalement maitrisée depuis 2000.

L’hypodermose bovine ou varron est une maladie provoquée par Hypoderma bovis et Hypoderma lineatum, mouches non piqueuses dont les larves parasitent spécifiquement les bovins. Elles traversent la peau, migrent dans les tissus profonds pendant plusieurs mois, atteignent le tissu sous-cutané dorsal où elles provoquent des abcès, et enfin percent la peau de l’animal pour rejoindre le milieu extérieur.

Ces parasites provoquent une immunodépression générale, limitent la croissance des jeunes bovins et la production laitière des vaches, obligent à l’épluchage des carcasses à l’abattage, endommagent considérablement les cuirs, et nuisent gravement au bien-être des animaux.

Dans les années 80, l'INRA a conduit avec l'ENVT et d'autres partenaires un programme ambitieux de recherches pour préciser l’épidémiologie des hypodermes, identifier un traitement systématique de tous les animaux sans danger pour le consommateur, l’éleveur et l’animal par l’ivermectine en microdose, développer un immunodiagnostic utilisable à très grande échelle avec l’hypodermine C, trois conditions incontournables pour mettre en place une stratégie efficace de maîtrise de l’hypodermose.

Après une preuve de concept par le déploiement d’un plan de contrôle de l’hypodermose bovine en Bretagne puis en Bourgogne, le plan national de lutte est progressivement mis en place dans la France entière par le ministère de l’agriculture et les parties prenantes. Ce plan national de lutte a conduit en trois ans à la maîtrise de cette maladie parasitaire, et à la disparition des cas cliniques de varron. Ainsi les résultats des études de l’INRA et de ses partenaires ont fortement contribué à la mise en place et à l’efficacité avérée du programme de contrôle de l’hypodermose en France. En 2000 l’hypodermose est totalement maitrisée en France.