En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal

Anatomie pathologique Sante Animale

Zone de texte éditable et éditée

Bilan 2008 - Collaborations scientifiques

Collaborations scientifiques
© APEX
APEX établit des collaborations scientifiques variées avec des organismes publics (INRA, INSERM, CEA...) mais également avec des firmes privés.

Collaborations scientifiques

>> Caractérisation d'un modèle animal d'infection par le virus Chikungunya
Collaboration initiée en novembre 2006 avec Pierre Roques (CEA, Service d'ImmunoVirologie, Fontenay-aux-Roses) et élargie depuis début 2008 à Andreas Suhrbier (Queensland Institute of Medical Research, Brisbane, Australie). Un projet coordonné par APEX a également été proposé au CRVOI en janvier 2008 mais refusé en l'absence d'implication d'une équipe de la Réunion.

En complément du suivi clinique et biologique assurés par le CEA, l'analyse lésionnelle systématique et l'étude de la distribution virale réalisées par APEX ont permis de valider le modèle de reproduction expérimentale de l'infection chez le macaque. Le rôle central des macrophages dans la dissémination et la persistance du virus pendant plus de trois mois post inoculation a été mis en évidence pour la première fois.

La reproduction expérimentale de l'infection chez la souris adulte est en cours.
Publications :
  • Roques P, Larcher T, Malleret B, Labadie K, Joubert C, Delache B, Brochard P, Mannioui A, Martinon F, Guigand L, Dubreil L, Lebon P, Verrier B, Lotteau V, de Lamballerie X, Suhrbier A, Cherel Y, Le Grand R: Chikungunya Virus Disease: Involvement of Macrophages and Dendritic Cells in a Non-Human Primate Model. Journal of Clinical investigation, soumis

  • Communications :

  • Larcher T, Labadie K, Delache B, Guigand L, Joubert C, Le Grand R, Roques P, Cherel Y: Central role of macrophages in Chikungunya virus infection and persistence in an experimental macaque model. In: 7th Louis Pasteur Conference. Paris, 2008

  • Labadie K, Larcher T, Joubert C, Delache B, Méaudre C, Cherel Y, Le Grand R, Roques P : Physiopathology of chikungunya virus (chikv) infection: Determination of viral replication sites and tissular reservoirs. In: Meeting of the Australian Virology Group, Fraser Island, 2008

  • Roques P, Joubert C, Malleret B, Delache B, Brochard P, Mannioui A, Martinon F, Lebon P, Verrier B, Lotteau V, De Lamballerie X, Cherel Y, Larcher T, Aumont G, Le Grand R : Chikungunya Reunion outbreak: experimental infection of macaques as a model of the acute pathology. Communication orale au Meeting of the Australian Virology Group, Fraser Island, 9-13 décembre 2007

  • Roques P, Joubert C, Malleret B, Delache B, Brochard P, Calvo J, Morin J, Mannioui A, Martinon F, Lebon P, Verrier B, Lotteau V, de Lamballerie X, Cherel Y, Larcher T, Aumont G, Le Grand R. Physiopathologie de l’infection à Chikungunya : infection expérimentale du macaque par la souche ChikV OPY1 isolée d’un patient réunionnais. Communication orale au Colloque Chikungunya and arbovirosis, Réunion, 3-4 décembre 2007

  • Roques P, Joubert C, Delache B, Calvo J, Morin J, Martinon F, Lebon P, Cherel Y, Larcher T, Aumont G, de Lamballerie X, Le Grand R. Effet adverse d’un traitement à la chloroquine sur l’infection à Chikungunya dans le modèle macaque/ChikV OPY1. Communication orale au Colloque Chikungunya and arbovirosis, Réunion, 3-4 décembre 2007.

>> Potentiel pathogène des virus Influenza aviaires chez le poulet et le canard
Étude initiée en avril 2007 avec Nadia Naffakh (Institut Pasteur, Génétique moléculaire des virus respiratoires, Paris) et Daniel Marc (Département : Santé animale, Unité : IASP, Nouzilly) dans le cadre d’un PTR INRA-IP et complétée en mai 2008 par l'obtention d'un FRIA.

L'analyse lésionnelle et l'étude de la distribution tissulaire du virus permettent de documenter et de comparer la pathogénicité de différentes souches virales mutantes obtenues par génétique inverse par rapport au virus sauvage. L'objectif de cette étude est de comprendre les mécanismes précoces de transmissions inter-espèces.

>> Caractérisation de la maladie de surcharge en polysaccharides chez le Cob Normand
Étude réalisée en collaboration avec Gérard Guérin (Département : Génétique animale, Unité LGBC, Jouy-en-Josas) de juin 2005 à janvier 2008.

L'identification des animaux atteints par examen histologique est à la base des travaux de génétique qui ont permis d'identifier le gène responsable de la maladie chez le cob. En parallèle, une caractérisation lésionnelle complète a été réalisée.
Publications :
  • Larcher T, Herszberg B, Molon-Noblot S, Guigand L, Chaffaux S, Guerin G, Cherel Y: Polysaccharide storage myopathy in Cob Normand draft horses. Vet Pathol 45: 154-158, 2008

  • Herszberg B, McCue ME, Larcher T, Mata X, Vaiman A, Chaffaux S, Cherel Y, Valberg SJ, Mickelson JR, Guerin G: A GYS1 gene mutation is highly associated with polysaccharide storage myopathy in Cob Normand draught horses. Anim Genet, 2008

>> Etude de molécules vaccinales contre l'oncoprotéine HER2 chez un modèle murin

Étude initiée par Isabelle Teulon (INSERM, Unité d'Immunociblage et Radiobiologie en Oncologie, Montpellier) en juillet 2008.

L'identification histopathologique et le grading des tumeurs mammaires développées spontanément chez un modèle murin trangénique sont nécessaires à l'évaluation de l'efficacité d'un vaccin contre ces tumeurs.

>> Différenciation des cellules souches hépatiques en cellules productrices d’insuline

Etude initiée par Juliette Cuvelier et Steffi Bosch Guérin (Département : SA, Unité : UMR707, Nantes).

Ce travail a été réalisé dans le cadre de la thèse de troisième cycle de Juliette Cuvelier soutenue le 4 avril 2008 et intitulée : Etude de la différenciation de cellules souches hépatiques en cellules productrices d'insuline : effets de la transduction des protéines Pdx-1 ou Pdx-1-VP16 dans les lignées cellulaires WB et BMEL. Les acquisitions en microscopie confocale réalisées par APEX ont permis de montrer que pdx1 est bien internalisé dans les cellules, en suivant le signal GFP de la protéine de fusion pdx1-gfp.

Publications :
  • Cuvelier Delisle J, Martignat L, Dubreil L, Saï P, Bach JM, Louzier V, Bösch S: Pdx-1 or Pdx-1-VP16 protein transduction induces ß-cell gene expression in liver-stem WB cells. BioMed Central, 2009, in press

>> Analyse de l’effet de différents types d’implants sur la régénération osseuse

Etude initiée par Pierre Layrolle et Guy Daculsi, U791 INSERM, Nantes.

Analyse comparée des conséquences de l’implantation de carbonates tricalcique sous forme microparticulaire ou nano-particulaire chez le lapin.

>> Analyse et codification des lésions de dégénérescence du disque vertébral

Etude initiée par Jérome Guicheux, U791 INSERM, Nantes.

Analyse comparée des lésions de dégénérescence du disque intervertébral et application de la classification de Boos chez le lapin.
  • Clouet J, Vinatier C, Masson M, Lesoeur J, Chérel Y, Guigand L, Rannou F, Bord E, Grimandi G, Guicheux J: Phenotypic comparison of intervertebral disc cells with articular and nasal chondrocytes: towards a phenotypic signature for annulus fibrosus and nucleus pulposus cells. Communication au congrès de la Société Française de Rhumatologie, Paris, décembre 2008

Analyse immunohistochimique de l’expression de Gla protein.
  • Julien M, Magne D, Masson M, Rolli-Derkinderen M, Chassande O, Cario-Toumaniantz C, Cherel Y, Weiss P, Guicheux J: Phosphate stimulates matrix Gla protein expression in chondrocytes through the extracellular signal regulated kinase signaling pathway. Endocrinology 148: 530-537, 2007

>> Caractérisation de la population cellulaire infectée par le CAEV dans les tissus de l’appareil génital de la chèvre et du bouc

Etude initiée par Francis Fieni (ENVN, UPSP RSB, Nantes).

Le CAEV, lentivirus responsable d’une affection très fréquente chez la chèvre (80% du cheptel contaminé), présente un tropisme préférentiel pour la lignée monocyte- macrophage. Cependant, différentes études ont démontré in vitro que les cellules épithéliales sont sensibles à l’infection CAEV. Le but de l’étude est de préciser in vivo quel type cellulaire, selon les différentes portions de l’appareil génital de la chèvre et du bouc, est infecté par le CAEV. APEX apporte son expertise dans le choix des anticorps et des sondes fluorescentes, valide les protocoles d’immunomarquages et réalise les acquisitions en microscopie confocale. Nous avons ainsi pu montrer la présence de CAEV dans les cellules épithéliales de la corne utérine de chèvre infectée.

Publications :
  • Ali Al Ahmad MZ, Fieni F, Pellerin JL, Guiguen F, Cherel Y, Chatagnon G, Bouzar AB, Chebloune Y: Detection of viral genomes of caprine arthritis-encephalitis virus (CAEV) in semen and in genital tract tissues of male goat. Theriogenology 69 (2008) 473-480.

>> Suivi au cours du temps, dans le foie, d’une substance fluorescente après son injection par voie intra-veineuse chez le rat

Prestation réalisée pour Clean Cells (SARL, Nantes).

L’objectif de l’étude consiste à suivre une substance fluorescente dans le foie de rat après son injection par voie intra-veineuse. APEX quantifie le signal fluorescent par analyse d’image, caractérise les cellules marquées par immunofluorescence et analyse les lésions hépatiques induites suite à l’administration de la substance fluorescente.