En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal Logo AgroEcoDiv Cirad Université des Antilles

Agroecodiv

Portrait de Yohan Nandkissori

Yohan Nandkissori, technicien en expérimentation de la ferme pilote

Portrait de Yohan Nandkissori
© Océane.Biabiany INRAE
Formé à l’agroécologie par un contrat d’alternance à INRAE il y a quelques mois, Yohan Nandkissori revient pour mettre en pratiques ses connaissances et savoir-faire acquis. Il a débuté en août 2021 comme technicien de la ferme-pilote pour succéder à Damien.

L’alternance à INRAE, une formation à l’agroécologie

Pendant un an, Yohan a travaillé en alternance sur la ferme-pilote où il a découvert et mis en pratiques les principes de l’agroécologie.

 Océane : Peux-tu nous parler un peu de ton parcours scolaire et professionnel, s’il-te-plaît ?

Yohan : J’ai d’abord passé un bac technologique STAV (Sciences Techniques de l’Agronomie et du Vivant), que j’ai effectué au lycée agricole de Baie-Mahault. Puis j’ai obtenu un BTS DATR (Développement et Animation des Territoires Ruraux), en alternance à la mairie du Gosier pendant 2 ans. Je bossais dans le service jeunesse animation loisirs. On mettait en place des animations sur le territoire : « Plein Feu sur la Jeunesse » par exemple, qui était une après-midi récréative pour les jeunes du Gosier. J’ai obtenu le BTS avec mention assez bien. Par la suite, j’ai poursuivi avec une licence pro ADRET (Agronomie, Développement Rural et Entreprenariat en milieu Tropical), en alternance à INRAE pendant un an.

Océane : Qu’est-ce-que t’a apporté cette alternance à INRAE ?

Yohan : Ça m’a permis d’acquérir des compétences techniques, des savoir-faire, et une autre vision de l’agriculture car la ferme-pilote est dans une démarche agroécologique.

Océane : C’est quoi pour toi la démarche agroécologique ? Et quels en sont les défis ?

Yohan : C’est une méthode de production qui permet de produire en quantité et en qualité, de nourrir sainement et sans effets négatifs sur l’environnement. L’un des défis de l’agroécologie serait pour moi de garantir la sécurité alimentaire. Une des contraintes de cette démarche est le besoin de main d’œuvre, important, selon moi. Car on n’utilise pas de produits chimiques pour le désherbage par exemple, ça se fait manuellement, et ça demande du temps et de l’énergie. Ça peut aussi avoir un coût supplémentaire car on peut utiliser du matériel comme du mulch papier qui coûte cher, et il y aura toujours un travail manuel à effectuer en plus.

 Association de cultures et push and pull : des techniques réinvesties dans le jardin 

Les missions de Yohan sur la ferme-pilote sont variées, qui trouvent leur prolongation dans le jardin familial où il applique les mêmes techniques agroécologiques que celles de la ferme.

 Océane : Cela ne fait pas longtemps que tu as commencé, mais quelles sont / vont être tes missions sur la ferme-pilote ?

Yohan : Je suis technicien en expérimentation animale et végétale. Je travaille sur la ferme-pilote notamment dans la gestion de l’enherbement, la mise en place et suivi de cultures, l’entretien et la gestion des infrastructures d’élevage et l’expérimentation. Je suis également chargé de la construction d’un protocole d’enquête auprès des exploitants agricoles. L’ensemble me permet de ne pas être figé sur une seule tâche et de diversifier mon travail. Je n’aurais jamais de journées types, ce sera toujours différent et j’aime bien.

Océane : Peux-tu donner des exemples des techniques agroécologiques que tu as découvert sur la ferme ?

Yohan : Par exemple, j’ai mis en place des associations de cultures. J’ai eu l’occasion de travailler dans la plantation de banane plantain avec du piment végétarien de la ferme-pilote. Je n’avais pas vu ça auparavant : ça permet d’intensifier la production mais toujours en étant respectueux de l’environnement. Il y a également la technique du push and pull qui est intéressante. Sur la ferme-pilote, c’est une plantation de tomates associée à de la laitue, avec du maïs tout autour, et du thym aussi.  Le maïs et le thym, ce n’était pas dans un but de production : ils permettent de repousser et de nourrir les nuisibles, sans les tuer. Les nuisibles restent dans les cultures qui ne sont pas destinées à la production et n’attaquent pas les tomates.

Océane : Comment tu réinvestis tous ces apprentissages ?

Yohan : Je réutilise ce que j’ai appris chez moi mais à petite échelle. J’ai mon jardin : j’ai du piment fort, de la groseille, du fruit à pain, de la banane, et bientôt je vais mettre de la tomate et du piment végétarien. J’ai des poules aussi, que je gère dans un système intégré comme j’ai appris à INRAE. Je récupère le fumier pour alimenter les plantes. Bon, c’est un système intégré domestique ; ce n’est pas à une si grande échelle que la ferme-pilote mais je mange tout ce que je produis.

Océane : C’est toi qui cuisines ?

Yohan : C’est la famille qui cuisine !

 Technicien et sportif : jongler avec les horaires, une question d’habitude !

Certain.e.s amateurs de football l’auront peut être reconnu, Yohan est également joueur de l’équipe régionale de l’AS Gosier !

Océane : Comment tu fais pour concilier ton activité professionnelle avec ton engagement sportif ?

Yohan : Ce ne sont pas les mêmes créneaux horaires et puis je l’ai toujours fait. J’allais à l’école, et j’allais au foot le soir. Maintenant je vais au travail, c’est juste mon statut qui a changé : d’étudiant à salarié. Le sport, c’est un mode de vie !