En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

AgriBEA-Bien-Etre-Animal

Réseau Agri Bien-Etre Animal

(AgriBEA)

Second Workshop on Pig Welfare improving implementation of EU legislation Chambre de Commerce - Parme - 11/11/2010

Compte-rendu mission : MC Meunier-Salaün

Thèmes abordés :

  1. Points d’application de la réglementation : truies en groupe, enrichissement du milieu fibres pour les truies, coupe des queues.

  2. Comment amener les éleveurs vers l’application de la réglementation et plus largement à la prise en compte du bien-être dans les pratiques.

  3. Mesure du bien-être : présentation de l’approche Welfare Quality et son articulation avec les facteurs de risques identifiés par l’EFSA dans les rapports d’experts (approche HACCP).

Présentations sur les différents points :

1/ POINTS D’APPLICATION DE LA REGLEMENTATION : présentations par représentants administratif (ministères), chercheurs et témoignages éleveurs.
Truie en groupe :

* Application en République tchèque

130000 truies en 2010, déclin du nombre de truies depuis 2000

Application de la mise aux normes sur les truies en groupe :

60% des grandes installations (2/3 des truies)

40% des petites et moyennes installations (estimation)

Constatation :
  • pas de volonté d’installations en production porcine : secteur non régulé,

  • beaucoup des petites et moyennes exploitations qui ne sont pas aux normes risquent d’arrêter,

  • beaucoup d’importation sur les produits de la production porcine (DK, G, NL, Pologne).

* Points de vue d’éleveurs : représentant Italien
  • réserve forte liée aux distorsions de concurrence, avec remise en cause de la pertinence en terme de bien-être du logement en groupe,

  • point jugé important sur l’intérêt de la sécurité alimentaire sous réserve que le cout ne soit pas à la charge de l’éleveur, et de la santé de l’animal,

  • éleveurs en Italie ne sont pas opposés au bien-être, mais s’il y a la possibilité d’en retirer un avantage économique.

Fibre

* Présentation d’une nutritionniste de Schothorst (NL)

  • Obligation de formuler les rations à des taux fixés : CF 140g/kg, NSP 340g/kg

  • En pratique les formulations sont basées sur le taux de NSP, et un mélange de sources fibreuses (pulpe de betterave, coques de soja et son de blé) avec un maximum sur la pulpe de 20% des sources fibreuses ;

En perspective : il est envisagé d’augmenter le taux de fibre dans le régime lactation pour une meilleure gestion de la transition gestation-lactation.

Enrichissement du milieu

* Exemple d’un système d’élevage chez un éleveur

Présentation du système “Rooting stable (canadian bedding system)"

Groupe 20-30 porcs engrais, mâle non castrés.

Logement : sol avec copeaux de bois (5-10 cm, 0,4 à 0,8 m3/place/an) et zone déjection sur caillebotis en fond de loge.

4 élevages actuellement avec un objectif de 20 élevages

Prix de vente des produits : +20%

Objectif de la démarche : assurer les 3P (People, Planet, Profit).

* Evitement du cannibalisme (Nina Taylor, Université de Newcastle, UK) Projet : BPEX/RSCPA

Objectif :

identification de facteurs de risque et réduction du taux de cannibalisme à la suite de mesures correctives proposées lors des visites.

Enquête dans 67 fermes avec 176 visites.

Développement d’un modèle d’évaluation des risques (rélevés sur pratiques, présence de morsures de queue et comportement des animaux), qui apparait plus efficace pour les élevages sur paille que sur caillebotis.

En global (systèmes paille et autres) 3,52% de porcs avec la queue mordue/élevage.

Facteurs de risque identifiés :

Dans les fermes sur paille : fin hiver- printemps, forte amplitude thermique et température froide, ablation de la queue entière ou très courte (<1/3).

Constat : les oreilles avec lésions sont plus fréquentes si la queue est coupée courte.

Indicateurs issus du comportement du porc : Tail tucked under, agitation, interactions sociales élevées.

Sur autres élevages sans paille : fin été, températures élevées, si la phase d’élevage précédente était sur paille, si obstruction du passage entre l’aliment, l’abreuvement et la zone de déjection, humidité élevée, objets sales et autres lésions (oreille, corps).

* coupe de queue/ morsures de queue (Niamh O’Connell)

Présentation des matériaux d’enrichissement qui permettent de réduire les morsures de queue

Facteurs de risque sur les morsures de queue: exploration, agression, facteurs de nutrition/santé.

Les jouets en plastique, chaines et cordes ne sont pas efficaces par rapport à des substrats de type paille ou compost.

Qualités des matériaux pour être efficace : ingestible, odorant, machonnable, déformable et destructible.

Développement d’essais sur un nourrisseur avec sciure et granulés

2 - COMMENT AMENER LES ELEVEURS VERS L’APPLICATION DE LA REGLEMENTATION ET PLUS LARGEMENT A LA PRISE EN COMPTE DU BIEN-ETRE DANS LES PRATIQUES (EconWelfare UE, Global Animal Partnership US, Compassion in World Farming ONG).

  • Démarche américaine :Global Animal Partnership
    - Présentation de la démarche initiée en 2008 : www.globalanimalpartnership.org
    - Organisation multipartenaires: ONG, éleveurs, producteurs de bovins, donateurs, producteurs de porcs, revendeurs
    - La prise en compte du BEA passe par des démarches privées et non des réglementations nationales.

  • Démarche Européenne : Projet ECONWelfare
    - Projet 2008-2011 (coordinateur: Hans Spoolder) : www.econwelfare.eu
    - Objectif : quels sont les instruments de réglementations effectifs pour orienter vers un niveau de bien-être supérieur.
    Prévision en 2011 à Bruxelles d’un séminaire présentant les résultats du projet

  • Démarche Economique : le bien-être comme source d’innovation (Filippo Arfini, Université Parme)
    - Le bien-être peut être un élément d’innovation, mais peu de communication sur ce sujet.
    - Les firmes ne voient pas assez de retour sur investissements dans le développement d’une telle démarche.
    - La communication doit être du ressort des pouvoirs publics (stratégie pro active, développement de labels).

  • Démarche ONG : approche “Récompense” (Compassion in world farming)
    Logo Good Production Award
    Actions de lobbying auprès des industries par un système de prix pour les industries labellisées «Good Farm Animal Welfare»
    Good Animal Farm awards -> logo, moyen de marketing, instrument de communication auprès des consommateurs
    Good eggs 2007, Good Chickens (2010), Good Dairy (prévu en 2011), Good Pig (en cours)

3/ MESURE DU BIEN-ETRE (Projet Welfare Quality, approche HACCP EFSA)
  • Protocole Welfare Quality chez le porc (A. Dalmau, Espagne).

- Présentation de la démarche et des critères de mesures sur le porc : www.welfarequality.net
- Points soulignés : problèmes de la durée importante des visites (6h) : en perspective, il est prévu de limiter à une visite initiale complète, suivie de visites ciblées sur quelques critères.
  • Programme EFSA (Oriol Ribo)

Objectif : articulation des mesures produites par le protocole Welfare Quality avec les facteurs de risques identifiés par l’EFSA dans les rapports d’experts (approche HACCP).

Programme de travail : Utilisation des mesures basées sur l’animal pour vérifier si elles permettent de valider les recommandations EFSA et répondre aux questions suivantes :

- Comment les mesures basées sur l’animal peuvent être utilisées pour appuyer les recommandations EFSA

- Comment le protocole WQ permet de couvrir les principaux facteurs de risques identifiés dans les rapports EFSA

- Quels points ne sont pas couverts en utilisant les mesures basées sur l’animal et quelles solutions alternatives sont à développer

- Identifier les facteurs majeurs ayant un effet négatif sur le BEA et évaluer dans quelle mesure ils peuvent être prévenus par la conduite des animaux.

En 2010 : travaux sur les vaches laitières, puis en 2011 et 2012 travaux sur porcs et poulets de chair.

Conclusion de la journée :

- Présentation sur les démarches visant au développement d’outils de mesure du bien-être et de sa prise en compte par les différents acteurs de la production animale.

- Constatation des difficultés d’application des réglementations dans un certain nombre de pays, dans les délais impartis (1er janvier 2012 pour les truies en groupe).

- Pas de précisions par les responsables de l’Union Européenne sur les futures réglementations.

Documents disponibles : Le programme est consultable mais les actes ne sont pas encore disponibles (fin Novembre)